Avec Fnac.com,le site culturel Passagedulivre.com produit des chroniques littéraires pour mieux choisir vos livres préférés.

 

Les lecteurs de Livres Hebdo sont invités à découvrir sur Passagedulivre.com les plus beaux portraits des auteurs et des traducteurs.

 

Découvrez les interviews décalées des auteurs et des traducteurs.

 

Abonnez vous à la correspondance "Fnac.com et l'actualité des livres", envoyée chaque semaine à plus de 400 000 amoureux des livres. Vous y trouverez notamment les interviews décalées des écrivains et des traducteurs, et de courts extraits de vos livres préférés.

 

Amis éditeurs, une page de ce site a été spécialement conçue pour vous : la foire aux questions.

 

Bonne visite sur Passagedulivre.com !

 

.. 9 semaines 1/2

Couverture du livre 9 semaines 1/2

Date de saisie : 15/01/2014
Genre : Romans et nouvelles - étranger
Editeur : Au diable Vauvert, Vauvert, France
Auteur : Elizabeth McNeill
Traducteur : Antoine Berman

Prix : 15.00 €
ISBN : 9782846267748
GENCOD : 9782846267748 Archiver cette fiche
Commander ce livre sur Fnac.com Sorti le : 08/11/2013

 
 
4ème de couverture

«Je me revois attachée au lit, enchaînée au pied de la table ou au lavabo, oui, moi, attachée, nue, zébrée de coups, attachée et réduite à une seule obsession, une seule frénésie : celle du désir qui s'accroît sans cesse en moi.»

La véritable histoire de soumission sexuelle qui a inspiré le film culte : un récit troublant et fascinant, chef-d'oeuvre de la littérature érotique, qui vous tiendra en haleine jusqu'à la dernière page...

Éditrice pour un magazine féminin, Elizabeth McNeill a dissimulé son identité pour publier son histoire. Sept années plus tard, Mickey Rourke et Kim Basinger, inoubliables, l'incarnent au cinéma : c'est un succès mondial. Mais elle se suicide en 2011, emportant avec elle le mystère d'une liaison érotique extrême qui fascine encore le monde entier.

logo fnacCommander ce livre sur Fnac.com

 
 
Passage choisi

Extrait de l'introduction

Le manuscrit qui deviendrait 9 semaines 1/2, extrême et fameux compte-rendu d'une relation sadomasochiste, fut publié sous le pseudonyme d'Elizabeth McNeill, en 1978.
À une époque où l'érotisme est monnaie courante et où la problématique de l'intégrité du corps féminin n'a jamais été si pertinente, 9 semaines 1/2 et son traitement franc et poétique du sexe immoral n'ont rien perdu de leur troublant pouvoir. 9 semaines 1/2 est un puissant antidote à ce qui passe pour être l'érotisme aujourd'hui. Loin du fantasme imaginaire et exagéré, le livre de McNeill, présenté sous forme de mémoires, est marqué par son caractère explicite autant qu'il l'est par l'absence. Le lecteur est cantonné à sa perspective propre et, même alors, est-elle occultée par l'usage d'un pseudonyme.
Le livre fait un peu moins de cent vingt pages, mais sa présentation brute du sadomasochisme est si vivante, les images sont si torrides, qu'exposer ses tensions plus avant serait davantage que la plupart des lecteurs pourraient en supporter. Aux débuts de leur relation, l'amant de McNeill apporte un miroir dans la chambre, la gifle et, la prenant par les cheveux, la force à regarder les marques faites symétriquement sur ses joues. La nuit, McNeill passe des heures son bras enchaîné à un lit ; ou accompagne son amant pour acheter un fouet qu'il teste en public sur ses jambes nues ; il lui est encore ordonné de se rendre dans un hôtel cinq étoiles pour s'habiller en homme, de circuler ainsi dans le hall pour ensuite retourner dans la chambre où son amant «me prend comme un homme».
McNeill, décrite dans les articles de l'époque comme l'employée d'une grande entreprise basée à New York, est apparemment capable de dissocier sa vie d'employée compétente de l'esclave sexuelle qu'elle est devenue pour son amant dominant, abusif, borderline et de plus en plus exigeant.
Durant la discrète période de 9 semaines 1/2, elle s'en tint à la séparation jour/nuit. Les exigences de son amant devinrent de plus en plus alarmantes et ses orgasmes prédictibles, «comme un parfait jouet mécanique». Ce n'est que beaucoup plus tard, lorsque McNeill tombe dans une dépression nerveuse qui marque la fin de leur relation, qu'elle peut comprendre son état d'esprit d'alors : «Que ce fut bien moi qui vécus durant cette période est, rétrospectivement, impensable. Je n'ose regarder ces semaines que comme un phénomène isolé, aujourd'hui révolu : un segment de ma vie aussi irréel qu'un rêve, dépourvu de toute implication.»
9 semaines 1/2 est une expérience de lecture intense et condensée. (Le film de 1986, avec Kim Basinger et Mickey Rourke, conserve le squelette du scénario, mais guère plus). L'oeuvre atteint son objectif de confidentialité mais la dissimulation de l'identité de l'auteur laisse le lecteur sur sa faim. Nous voulons - nous en avons besoin - en savoir plus sur la femme qui se nomme elle-même Elizabeth McNeill. Pourquoi est-elle tombée dans cette relation ?

 
 
Revue de presse

Léa Lejeune - Libération du 16 janvier 2014
«La première fois que nous avons couché ensemble, il m'a tenu les mains derrière la tête. Ça m'a plu». La première phrase contient, en puissance, les 9 semaines et ½ de l'éphémère relation sadomasochiste racontée dans ce court roman, publié en 1978 par Ingeborg Day sous le pseudonyme d'Elizabeth McNeill...
Les éditions du Diable Vauvert republient ce bijou trash quelques mois après le succès en librairie de Cinquante nuances de Grey, histoire de surfer sur la vague de cette littérature de genre. Mais, surtout, de rappeler aux amateurs que le sexe SM peut être un respectable sujet de roman sous une plume sèche et adroite. Le geste est louable car 9 semaines et ½, le livre, est oublié du grand public, balayé dès 1986 par la sortie du film culte qui mettait en scène le duo explosif de Mickey Rourke et Kim Basinger. L'ouvrage - paru pour la première fois en France dans les années 90 chez J'ai Lu - va pourtant bien plus loin dans la perversion que son adaptation cinématographique.

Clémentine Goldszal - Les Inrocks, novembre 2013
Réédition de l'ancêtre de «Cinquante nuances de Grey» : le «9 semaine1/2 d'Elizabeth Mc Neill, relégué à l'ombre de son adaptation ciné. Ou comment écrire du vrai SM. C'est ce mystérieux roman paru en 1979, écrit par une femme tout aussi mystérieuse, qui a inspiré le film hollywoodien le plus sulfureux des années 80, signé Adrian Lyne, avec Mickey Rourke et Kim Basinger. «Si vous n'avez jamais crié, si vous n'avez jamais perdu tout contrôle, vous ne pouvez pas vous imaginer ce que c'est.» La littérature sert aussi à ça : faire l'expérience, au plus près, de ce que l'on ne connaît pas...
Et d'entrée de jeu, nous voilà au coeur de la problématique de l'un des romans les plus sulfureux des dernières décennies : le sexe sadomasochiste, oui, c'est certain, mais surtout l'amour qui l'entoure, l'autorise, l'encourage même.

logo fnacCommander ce livre sur Fnac.com

 
Nous contacter - Informations légales - Vous êtes éditeur ?