Avec Fnac.com,le site culturel Passagedulivre.com produit des chroniques littéraires pour mieux choisir vos livres préférés.

 

Les lecteurs de Livres Hebdo sont invités à découvrir sur Passagedulivre.com les plus beaux portraits des auteurs et des traducteurs.

 

Découvrez les interviews décalées des auteurs et des traducteurs.

 

Abonnez vous à la correspondance "Fnac.com et l'actualité des livres", envoyée chaque semaine à plus de 400 000 amoureux des livres. Vous y trouverez notamment les interviews décalées des écrivains et des traducteurs, et de courts extraits de vos livres préférés.

 

Amis éditeurs, une page de ce site a été spécialement conçue pour vous : la foire aux questions.

 

Bonne visite sur Passagedulivre.com !

 

.. Drone land

Couverture du livre Drone land

Date de saisie : 13/03/2017
Genre : Policiers
Editeur : Piranha, Paris
Auteur : Tom Hillenbrand
Traducteur : Pierre Malherbet

Prix : 19.50 €
ISBN : 978-2-37119-055-9
GENCOD : 9782371190559 Archiver cette fiche
Commander ce livre sur Fnac.com Sorti le : 05/01/2017

 
 
4ème de couverture

Dans un monde dévasté par les catastrophes climatiques et ravagé par les guerres pour le contrôle des rares ressources encore exploitables, les citoyens de l'Union européenne font l'objet d'une surveillance permanente grâce aux nouvelles technologies. Lorsqu'un membre du Parlement européen est retrouvé froidement exécuté dans la région de Bruxelles, le commissaire Westerhuizen est certain de pouvoir résoudre l'affaire rapidement grâce à l'ordinateur omniscient d'Europol. Mais malgré l'identification rapide d'un suspect, de nombreux indices laissent à penser que le programme de l'ordinateur a pu être altéré et que le meurtre cache un scandale qui pourrait ébranler les fondements de l'Union.

Né à Hambourg en 1.972, Tom Hillenbrand a étudié les institutions et la politique européennes. Il est depuis 2010 chef de rubrique pour le Spiegel en ligne et vit à Munich. Il a reçu le prestigieux prix Friedrich-Glauser du meilleur roman policier pour Drone Land.

«Un thriller futuriste visionnaire et brillant.»
Die Welt

«Un roman policier captivant sur notre avenir dans un État de surveillance permanente.» Frankfurter Allgemeine Zeitung

logo fnacCommander ce livre sur Fnac.com

 
 
Passage choisi

C'est de loin le cadavre le mieux habillé qu'il m'ait été donné de voir : chaussures en cuir de veau au cousu trépointe, costume sur-mesure de Milan au prix excédant mon salaire mensuel, steinkerque négligemment nouée - et mouchoir assorti dépassant de la poche de costume.
Tout en lui est irréprochable, excepté son visage.
Ses restes sont éparpillés en demi-cercle sur le sol sableux. La pluie les a quelque peu lavés, le mélange de sang, de morceaux de cerveau et de lambeaux de chair forme une auréole rose autour de ses épaules.
«Du gros calibre», dis-je à Paul.
Le policier de la Scientifique me regarde et hoche la tête. Le mouvement fait crisser sa combinaison blanche en tyvek.
«Nope. Il reste trop de crâne pour ça.
- Tu paries sur quoi alors ?»
Son visage mal rasé s'allonge. Trop tôt pour ce genre de questions. A l'instar de la plupart des fonctionnaires de la Scientifique, il préfère d'abord laisser opérer les colibris et les mollys, les laisser concevoir le reflet de la scène du crime. Ensuite, il passera une semaine à fouiller dans les données extraites avant de se prononcer ne serait-ce que sur le sexe de la victime.
Je prends un bâton de réglisse dans ma poche et le fait lentement disparaître dans ma bouche. Ça laisse largement le temps à Paul d'élaborer une supposition, sur la base de ce qu'il voit, et de cracher le morceau. Je mâche et j'attends - en vain.
«Tu sais, Paul, je ne te le reprocherai pas plus tard, si tu te trompes. Dans toute ta vie, tu as vu combien de visages exploses par des armes à feu ?
- Trop.
- Je parie que tu en as vu assez pour monter un show. Imagine : à partir de vues à 360° de visages exploses, Paul Leclerq peut reconnaître en quelques secondes le calibre et le fabriquant...
- Qu'est-ce que je t'ai fait, Westerhuizen ?» grogne-t-il. Je fourre les mains dans les poches de mon manteau. «Tu m'as réveillé à 4 h du matin.»
C'était un appel prioritaire retransmis par le système audio de mon appartement, aussi bruyant qu'une alarme anti-aérienne. Lorsque, quelques minutes plus tard, je titubai dans mon garage souterrain pour prendre place dans ma voiture, Terry m'avait déjà communiqué les premières informations : cadavre non loin de l'E40 vers Westrem. D'après le scan biométrique et la signature, le mort s'appelle Vittorio Pazzi, il a 47 ans, d'origine nord-italienne, résidant à Bruxelles-Anderlecht.
Un cadavre dans les terrains alluviaux flamands, ce n'est pas une raison pour se lever si tôt. Normalement, je me serais fait refléter brièvement sur la scène du crime depuis chez moi, afin de donner quelques instructions aux collecteurs de données, puis je serais retourné me coucher. Mais dans l'affaire du signore Pazzi, ça ne marche pas comme ça. Je ne peux en aucun cas le laisser seul sous la pluie ; c'est un député du Parlement européen. Plus précisément, c'en était un jusqu'à ce qu'on lui fasse exploser son instinct politique et son visage parfait.
Avec une arme à feu dont le fabriquant m'est encore inconnu.
«Alors ?»
Je regarde Paul avec insistance. Il se lance.
«Je parierais sur un projectile à très haute vitesse sans douille. Sans doute du 3,7 mm. Pas de près, comme je te l'ai dit, sinon ce serait pire encore.
- Qui utilise une telle arme ?
- Les gars de Taurus. Et les militaires, calibre standard pour fusils d'assaut. Sinon presque personne. On ne peut s'en procurer qu'avec des autorisations spéciales.»

 
 
Revue de presse

Macha Séry - Le Monde du 5 janvier 2017
Bienvenue dans le monde de demain régi par la ­cybertechnologie et l'intelligence artificielle...
L'écrivain allemand Tom Hillenbrand, ancien rédacteur en chef du Spiegel Online, invente là un monde de surveillance généralisée, gros de nouveaux périls. Paru outre-Rhin en 2014, son thriller futuriste fait écho à la nouvelle «Rapport minoritaire», de Philip K. Dick (1956), et s'inscrit avec brio dans la tradition de la science-fiction cyberpunk popularisée par l'Américain William Gibson.

logo fnacCommander ce livre sur Fnac.com

 
Nous contacter - Informations légales - Vous êtes éditeur ?