Avec Fnac.com,le site culturel Passagedulivre.com produit des chroniques littéraires pour mieux choisir vos livres préférés.

 

Les lecteurs de Livres Hebdo sont invités à découvrir sur Passagedulivre.com les plus beaux portraits des auteurs et des traducteurs.

 

Découvrez les interviews décalées des auteurs et des traducteurs.

 

Abonnez vous à la correspondance "Fnac.com et l'actualité des livres", envoyée chaque semaine à plus de 400 000 amoureux des livres. Vous y trouverez notamment les interviews décalées des écrivains et des traducteurs, et de courts extraits de vos livres préférés.

 

Amis éditeurs, une page de ce site a été spécialement conçue pour vous : la foire aux questions.

 

Bonne visite sur Passagedulivre.com !

 

.. Adam secret : la religion gnostique des mandéens du Moyen-Orient

Couverture du livre Adam secret : la religion gnostique des mandéens du Moyen-Orient

Date de saisie : 25/01/2017
Genre : Religion, Spiritualité
Editeur : la Fontaine de Pierre, Paris, France
Auteur : E. S. Drower
Traducteur : Monique Bacchetta

Prix : 20.00 €
ISBN : 9782902707683
GENCOD : 9782902707683 Archiver cette fiche
Commander ce livre sur Fnac.com Sorti le : 13/02/2017

 
 
4ème de couverture

Parmi les religions gnostiques, il en est une, le mandéisme, qui est encore pratiquée aujourd'hui. Son origine remonte aux débuts du christianisme, ses racines semblent plonger dans certains mouvements baptistes judaïques.

Ce qui sous-tend cette religion, c'est l'union, le lien qui cherche à s'instaurer entre le monde lumineux, originel, le monde de l'obscurité, et le monde terrestre. Différents niveaux de réalité se vivent. La métaphore du Corps d'Adam exprime comment «le corps humain est une réplique du Corps glorieux et cosmique», comment le microcosme répond au macrocosme. La psychologie junguienne reconnaît dans l'Adam secret une forme de l'anthropos, une image archétypique de l'homme primordial, originel.

Traditionnellement, les Mandéens vivent en Irak et en Iran. Depuis que les guerres se sont succédées au Moyen Orient, un grand nombre d'entre eux a dû émigrer dans différents pays d'accueil où ils s'efforcent de continuer à pratiquer les rites de leur religion.

Si Adam secret évoque certains aspects historiques, il donne surtout à comprendre cette religion à mystères en s'appuyant sur les textes mandéens et en les comparant à d'autres religions du Moyen Orient.

E.S. Drower (1879-1972) a vécu en Irak. Sur le terrain, elle a été en contact avec les Mandéens ou Nasoréens, a participé aux cérémonies religieuses et à la vie quotidienne de ce peuple. Elle a eu la confiance de prêtres qui lui ont confié des rouleaux et livres dont certains dévoilent ce qu'est «la connaissance» ou gnose, «l'illumination», quels rites doivent être scrupuleusement observés dans la vie ou célébrés après la mort. Spécialiste des Mandéens, elle a publié de nombreux ouvrages sur le sujet et a traduit en anglais des livres de prières ou des livres sacrés mandéens.

logo fnacCommander ce livre sur Fnac.com

 
 
Passage choisi

Extrait de l'introduction,

Les Mandéens sont les survivants d'un peuple fier qui vit encore sur les bords des rivières iraquiennes et plus spécialement dans la plaine alluviale d'Al-Khaur, là où le Tigre et l'Euphrate répandent leurs eaux dans les marais, se rencontrent et s'épousent à Qurnah avant de se jeter dans le Golfe Persique. Ils sont également installés dans les basses terres iraniennes le long du Karoun qui, comme ses deux rivières-soeurs, se déverse dans le Golfe. Mandaiia («gnostiques»), tel est le nom qu'ils se donnent dans leur langue qui est un dialecte araméen. Lorsque les armées de l'Islam vainquirent les Sassanides, ils étaient déjà là et si nombreux que le Coran leur accorda sa protection en tant que «gens du Livre», les nommant «Sabéens». À ce nom ils demeurent attachés, gardant le caractère littéraire de cette forme aussi bien que son aspect vernaculaire d'a ṣ-ṣubba, car c'est ce nom qui garantit leur existence de communauté tolérée. Ce mot signifie «ceux qui s'immergent» et se réfère à leur baptême (maṣbuta) et à leurs fréquentes immersions.

 
 
Courrier des auteurs (en partenariat avec Fnac.com et lechoixdeslibraires.com)


1) Qui êtes-vous ? !
La traductrice de ce livre.

2) Quel est le thème central de ce livre ?
La figure d'Adam est au coeur de cet ouvrage. Adam est le premier homme, l'homme primordial ou archétypique, il a un caractère universel tout en se trouvant à l'intérieur de chaque être. La nature opère par cycle de mort et de renaissance. Adam secret nous fait passer du monde idéal de la lumière à l'imperfection du monde terrestre ; puis à la mort et grâce à certains rites s'opère le passage du monde de l'obscurité au monde spirituel.

3) Si vous deviez mettre en avant une phrase de ce livre, laquelle choisiriez-vous ?
«Il existe continuellement une opposition et une interdépendance de deux forces qui, comme en électricité les pôles négatif et positif, se combinent pour produire de l'énergie. C'est dans ce but que s'unissent les paires complémentaires et notamment le couple qui semble symboliser le premier «mariage sacré» (modèle qui se répète dans tout le cosmos).» (p. 42.)

4) Si ce livre était une musique, quelle serait-elle ?
Dans les écrits mandéens transparaît une joie de vivre, une douceur, que pourrait refléter la musique de Mozart.

5) Qu'aimeriez-vous partager avec vos lecteurs en priorité ?
La confiance en une vie où sacré et profane ne sont pas dissociés. On peut dire que, dans la religion mandéenne, tout ce qui fait le quotidien de la vie est ritualisé et devient donc empreint de sens. Ce sens est dévoilé dans les écrits sacrés, dans les prières et la compréhension des symboles, dans une participation aux mystères, à la connaissance ou gnose.

logo fnacCommander ce livre sur Fnac.com

 
Nous contacter - Informations légales - Vous êtes éditeur ?