Avec Fnac.com,le site culturel Passagedulivre.com produit des chroniques littéraires pour mieux choisir vos livres préférés.

 

Les lecteurs de Livres Hebdo sont invités à découvrir sur Passagedulivre.com les plus beaux portraits des auteurs et des traducteurs.

 

Découvrez les interviews décalées des auteurs et des traducteurs.

 

Abonnez vous à la correspondance "Fnac.com et l'actualité des livres", envoyée chaque semaine à plus de 400 000 amoureux des livres. Vous y trouverez notamment les interviews décalées des écrivains et des traducteurs, et de courts extraits de vos livres préférés.

 

Amis éditeurs, une page de ce site a été spécialement conçue pour vous : la foire aux questions.

 

Bonne visite sur Passagedulivre.com !

 

.. Une année dans la vie de Johnsey Cunliffe

Couverture du livre Une année dans la vie de Johnsey Cunliffe

Date de saisie : 18/03/2017
Genre : Romans et nouvelles - étranger
Editeur : Albin Michel, Paris, France
Auteur : Donal Ryan
Traducteur : Marina Boraso

Prix : 24.00 €
ISBN : 978-2-226-32271-5 E
GENCOD : 9782226322715 Archiver cette fiche
Commander ce livre sur Fnac.com Sorti le : 11/01/2017

 
 
4ème de couverture

Finaliste du Man Booker Prize et lauréat du Guardian First Book Award pour Le Coeur qui tourne, l'écrivain irlandais Donal Ryan confirme son talent avec ce second roman, portrait grinçant de l'Irlande d'aujourd'hui et récit bouleversant d'un homme qui ne trouve pas sa place.
Jeune paysan naïf et solitaire, Johnsey vit à l'écart du monde. Il travaille à la coopérative du village, sans autre lien que sa famille. À la mort de ses parents, il hérite de leur ferme, éveillant aussitôt la jalousie de la communauté. Et lorsqu'il refuse de vendre ses terres à un consortium qui promet la prospérité à tout le village, Johnsey devient un ennemi aux yeux des autres...
Une année dans la vie de Johnsey Cunliffe raconte, au jour le jour, le combat d'un homme pour donner un sens à sa vie dans un monde qui en est dénué. Donal Ryan livre au passage une formidable critique de la société moderne et du matérialisme qui vient à bout de toutes les valeurs et de tous les idéaux.

Né en 1976 à Tipperary, Donal Ryan a été la révélation des lettres irlandaises en 2013. Son premier roman, Le coeur qui tourne (Albin Michel, 2015), vendu à plus de 150 000 exemplaires dans son pays, a été élu «Meilleur livre de l'année» en Irlande, finaliste du Man Booker Prize en Angleterre, lauréat du Guardian First Book Award et du Prix de littérature de l'Union européenne 2015. Une année dans la vie de Johnsey Cunliffe est en cours de traduction dans une dizaine de langues.

logo fnacCommander ce livre sur Fnac.com

 
 
Passage choisi

Janvier

Maman disait toujours que janvier était un bien joli mois. Avec le début de la nouvelle année, c'est tout qui recommence. Les visiteurs sont repartis et, si Dieu le veut, on n'entendra plus parler d'eux jusqu'à Noël prochain. On ne s'en rend pas compte tout de suite, mais les journées rallongent déjà. Janvier, c'est aussi le mois où naissent les veaux, et chacune de ces petites vies fragiles nous fait un peu d'argent en plus. On n'a pas le choix, il faut bien tâcher de se renflouer, après tout ce qu'on a dépensé pendant les fêtes, pour des bêtises qui n'ont fait plaisir à personne. La morsure du gel vient tuer tout ce qui pourrait rester de mauvais. Voilà ce qu'il a de spécial, le mois de janvier : il nous rend un monde tout neuf. C'est ce que maman répétait dans le temps, quand elle avait encore des choses à dire.

Eugene Penrose et sa bande sont comme toujours assis sur le muret, devant le monument aux morts. Ne pas pouvoir rentrer chez soi sans se faire importuner par des voyous, vous trouvez ça normal ? Plusieurs fois, Eugène a fait un croche-pied à Johnsey au moment où il passait devant eux, et il a failli tomber de tout son long. Ils n'ont donc rien d'autre à faire de leur vie que traînasser ici ? Maman dit toujours que le chômage est une bien belle invention. Grâce aux allocations, les petites frappes peuvent se la couler douce. Et lui, qu'est-ce qui l'empêche de se conduire comme un homme ? Il rase les murs tel un gamin penaud, il a peur de son ombre et des larmes de honte lui brûlent les yeux. Papa n'aurait jamais toléré ça, sûr et certain.
Le père de Johnsey, tout le monde le craignait à une époque. Il ne reculait jamais devant personne, toujours prêt pour une bonne bagarre, au marché ou après un match, parfois même dans la cour devant chez eux, à cause des qualités d'un joueur ou du prix d'une bête - une des nombreuses raisons qui poussent les hommes à vouloir en découdre. Son bon coeur, pourtant, était aussi fameux que ses colères, mais personne n'aurait eu l'idée d'y voir une faiblesse. Il n'était pas commode, papa. Sur un terrain de hurling, il n'hésitait pas à taper sur les plus costauds des attaquants - un grand coup d'épaule et ils valsaient dans le décor. Ces histoires-là et d'autres dans le même genre, Johnsey les connaît par coeur, on les a racontées devant lui. Un jour, son père s'était apparemment mis dans une telle rage qu'il avait cogné comme un sourd sur un joueur avec sa crosse, et l'autre ne s'en était jamais totalement remis. Ça, Johnsey ne l'a entendu dire qu'une seule fois, et quand celui qui parlait s'est aperçu qu'il l'écoutait, il s'est aussitôt arrêté, les joues rouges et les yeux baissés sur son verre de whiskey.

(...)

 
 
Revue de presse

Hubert Artus - Lire, mars 2017
Une peinture mordante de la société moderne irlandaise au travers du portrait d'un jeune paysan assailli par les habitants de son village qui convoitent son bien...
C'est l'histoire d'une communauté qui s'autodétruit, victime des folies spéculatives et des mirages de la modernité. Avec sa galerie de personnages cocasses et tragiques, dont on ne connaîtra souvent que le surnom - Dave Charabia, docteur Couille-Molle, Mary oeil-de-Merlan-Frit -, Ryan se révèle décidément à son aise dans la peinture de l'Irlande rurale...
Dans Une année dans la vie de Johnsey Cunliffe, on est saisi par la façon splendide avec laquelle il rend le rythme répétitif, immuable et éternel du temps des bêtes et de la terre. Une littérature en tout point opposée à la frénésie économique.

Christine Ferniot - Télérama du 8 février 2017
On parle de lui comme la révélation des lettres irlandaises. Donal Ryan brosse, avec «Une année dans la vie de Johnsey Cunliffe», un double portrait : celui de l'Irlande rurale en pleine crise sociale, et celui d'un garçon naïf et solitaire face à une communauté portée par l'appât du gain.

Jérôme Dupuis - L'Express, janvier 2017
On se prend vite d'affection pour Johnsey (ah, la scène déchirante où il s'arrête sur le seuil de la seule boum où il aura été invité de sa vie !) et on finit par dévorer ce roman rural garanti sans iPhone, sans cocaïne et sans open space. Rural, mais pas compassé. Le monologue intérieur de notre héros (ce fameux stream of consciousness cher à un autre Irlandais célèbre, James Joyce) recèle nombre de pensées inavouables, et, parfois, très drôles.

logo fnacCommander ce livre sur Fnac.com

 
Nous contacter - Informations légales - Vous êtes éditeur ?