Avec Fnac.com,le site culturel Passagedulivre.com produit des chroniques littéraires pour mieux choisir vos livres préférés.

 

Les lecteurs de Livres Hebdo sont invités à découvrir sur Passagedulivre.com les plus beaux portraits des auteurs et des traducteurs.

 

Découvrez les interviews décalées des auteurs et des traducteurs.

 

Abonnez vous à la correspondance "Fnac.com et l'actualité des livres", envoyée chaque semaine à plus de 400 000 amoureux des livres. Vous y trouverez notamment les interviews décalées des écrivains et des traducteurs, et de courts extraits de vos livres préférés.

 

Amis éditeurs, une page de ce site a été spécialement conçue pour vous : la foire aux questions.

 

Bonne visite sur Passagedulivre.com !

 

.. Le voyage de Lilya

Couverture du livre Le voyage de Lilya

Date de saisie : 09/03/2017
Genre : Romans et nouvelles - étranger
Editeur : Denoël, Paris, France
Auteur : Stephan Abarbanell
Traducteur : Alexandre Pateau

Prix : 24.90 €
ISBN : 978-2-207-13385-9
GENCOD : 9782207133859 Archiver cette fiche
Commander ce livre sur Fnac.com Sorti le : 16/02/2017

 
 
4ème de couverture

Palestine, 1946. Lilya Wasserfall, jeune femme intrépide, entre dans la résistance contre la puissance internationale mandataire. Sa première mission : partir à la recherche d'un scientifique disparu, Raphael Lind, dans les ruines de l'Europe d'après-guerre. Pour les Anglais, il est mort dans un camp de concentration. Pourtant tout porte à croire que Raphael vit toujours. Commence alors un périple semé d'embûches qui la conduira de Jérusalem à Londres en passant par le camp de Bergen-Belsen en Allemagne, point d'orgue de son voyage.
Lilya emmène le lecteur dans sa quête effrénée de vérité, découvrant ainsi des aspects inédits des heures les plus sombres de l'Histoire.

«Stephan Abarbanell se met dans la peau de sa jeune héroïne, Lilya, dont la détermination n'a d'égal que le charme. Absolument passionnant.»
Potsdam

Stephan Abarbanell est né à Brunswick en 1957 et a grandi à Hambourg. Depuis 2013, il dirige la station culturelle de la radio publique rbb Berlin-Brandebourg. Père de trois enfants, il a souvent voyagé en Israël, sur les traces de sa propre famille. Le Voyage de Lilya est son premier roman.

logo fnacCommander ce livre sur Fnac.com

 
 
Passage choisi

Elle leva la tête et s'étira. Depuis qu'ils avaient dépassé la forteresse de Latroun, elle regardait par la fenêtre. Des jeeps criblées de balles étaient couchées sur le bas-côté, près d'un camion calciné aux portes grandes ouvertes. Elle aperçut des morceaux de pneu le long du talus, et du métal terni qu'elle prit pour des douilles. Au fond de la vallée, la côte ressortait à peine plus qu'un léger trait de crayon. Et au-delà, c'était la mer. Une mer trompeuse, dont l'immensité refusait de s'accorder avec cette bande de terre aride qui semblait endormie sous les miroitements de la chaleur, comme si la paix y régnait encore.
Le bus grimpait la route en frémissant. Virage après virage, les cailloux fusaient comme des balles sous la pression des pneus, et le pare-brise arrière ne laissait distinguer qu'un nuage de poussière et de graviers.
Assise dans la rangée du fond, elle regarda par-dessus les têtes des voyageurs, vit des chapeaux, des cols élimés, des valises dans les filets à bagages, avec des vignettes de Rotterdam, Marseille, Valparaiso et Hambourg. Ça sentait le camphre, l'eau de Cologne éventée, la transpiration. Et la peur.
La nuit tombait déjà quand leur véhicule s'arrêta dans un creux de la vallée entre Deir Ayoub et Bab el-Oued. Le conducteur donna un coup sur le volant, sauta de son siège et attrapa un bidon d'eau. Il souleva le capot du Dodge et essaya d'ouvrir le radiateur fumant avec un mouchoir. Personne ne parlait. Seuls le froissement des journaux agités comme des éventails et le chant des grillons traversaient le silence. Les mouches commençaient à s'infiltrer par la portière, en même temps que la chaleur qui, en ces journées de juin, semblait se détacher de la terre pour devenir un être autonome, immatériel.
Elle leva les yeux vers le haut du versant, scruta les rochers, les fourrés, les arbres qui se tordaient comme des mourants. La sueur perlait sur ses tempes. Elle ramena ses cheveux en arrière et les noua avec une lanière en cuir. Ses mains se refermèrent autour de la casquette qu'elle gardait posée sur ses genoux. Dans le lointain, près de la crête, elle aperçut un berger avec son fils. Un chien maigre au pelage couleur mélasse leur tournait autour. Les bergers faisaient office d'éclaireurs, c'est ce qu'on lui avait dit pendant sa formation. Surveille-les de près, ils se servent d'eux pour arriver à leurs fins.
Quelques mètres plus bas, derrière un mur de pierres sèches, il y avait un poste britannique. C'était déjà ça. Sauf qu'elle voyait mal comment les Anglais pourraient arriver à temps, en cas d'attaque. De là-haut, ils entendraient à peine le premier tir ; le deuxième les réveillerait, et il faudrait attendre le troisième pour qu'un sergent à moitié endormi pêche ses jumelles. Qu'il les ajuste. Qu'il regarde. Pourquoi ce bus s'était-il arrêté là ? Ensuite, quatrième tir, cinq, six, sept. Lequel serait pour elle ?

 
 
Revue de presse

Pierre Deshusses - Le Monde du 23 février 2017
Entre thriller littéraire et roman historique, ce premier roman a choisi le terrain mouvementé de l'immédiat après-guerre...
De Jérusalem à Berlin en passant par Londres, ce roman épique dévoile le chaos d'après la seconde guerre mondiale.

logo fnacCommander ce livre sur Fnac.com

 
Nous contacter - Informations légales - Vous êtes éditeur ?