Avec Fnac.com,le site culturel Passagedulivre.com produit des chroniques littéraires pour mieux choisir vos livres préférés.

 

Les lecteurs de Livres Hebdo sont invités à découvrir sur Passagedulivre.com les plus beaux portraits des auteurs et des traducteurs.

 

Découvrez les interviews décalées des auteurs et des traducteurs.

 

Abonnez vous à la correspondance "Fnac.com et l'actualité des livres", envoyée chaque semaine à plus de 400 000 amoureux des livres. Vous y trouverez notamment les interviews décalées des écrivains et des traducteurs, et de courts extraits de vos livres préférés.

 

Amis éditeurs, une page de ce site a été spécialement conçue pour vous : la foire aux questions.

 

Bonne visite sur Passagedulivre.com !

 

.. Les loups sont de retour : du chaos vont naître de nouvelles élites

Couverture du livre Les loups sont de retour : du chaos vont naître de nouvelles élites

Date de saisie : 15/03/2017
Genre : Documents Essais d'actualité
Editeur : Terra Mare, Saint-Cloud
Auteur : Thomas Flichy de La Neuville

Prix : 16.00 €
ISBN : 9782918677321
GENCOD : 9782918677321 Archiver cette fiche
Commander ce livre sur Fnac.com Sorti le : 15/02/2017

 
 
4ème de couverture

Les chocs successifs qui frappent notre temps ont agi comme un révélateur sur les hommes : les élites lisses d'hier, brusquement rejetées par les masses, sont retournées silencieusement au néant d'où elles étaient issues. Cette ploutocratie opportuniste, qui se maintenait jusqu'à présent par l'industrie du mensonge et l'élimination ciblée des créatifs, sera bientôt engloutie. Autour de ces illusionnistes sans public, sont apparus des loups. En quelques mois, des dominants ont envahi l'espace politique. Comment l'expliquer ? En période de troubles, les hiérarchies du temps de paix laissent brutalement place à l'atomisation des individus. Le chaos permet alors aux meneurs de se hisser au pouvoir. Ces chefs prennent rapidement la tête de petits groupes humains, organisés en meutes rivales. La révolution française fournit un exemple frappant de cette évolution : les maîtres d'hier ont été relégués en raison de leur inadaptation, quant aux dominants surgis de nulle part, après avoir erré le ventre creux, ils ne doivent le rétablissement de leur rang qu'à la restauration des hiérarchies sauvages. Depuis plusieurs mois, nous voyons poindre les oreilles des loups, nous sentirons leurs mâchoires demain.

Membre de l'université Paris IV-Sorbonne, Thomas Flichy de La Neuville est agrégé d'histoire et docteur en droit. Ses travaux portent sur la capacité des civilisations à transmettre la vie sur la longue durée. Professeur à l'École spéciale militaire de Saint-Cyr, il intervient dans de nombreuses universités étrangères, notamment à l'United States Naval Academy, la Higher School of Economics et l'Université d'Oxford.

logo fnacCommander ce livre sur Fnac.com

 
 
Passage choisi

Extrait de l'introduction

Les chocs successifs qui frappent notre temps ont agi comme un révélateur sur les hommes : les élites lisses d'hier, brusquement rejetées par les masses, sont retournées silencieusement au néant d'où elles étaient issues. Cette ploutocratie opportuniste, qui se maintenait jusqu'à présent par l'industrie du mensonge et l'élimination ciblée des créatifs, sera bientôt engloutie. Autour de ces illusionnistes sans public, sont apparus des loups. En quelques mois, des dominants, forgés dans un nouveau métal, ont envahi l'espace public. Comment l'expliquer ? En période de troubles, les hiérarchies du temps de paix laissent brutalement place à l'atomisation des individus. Le chaos permet alors aux meneurs de se hisser au pouvoir. Ces dominants prennent rapidement la tête de petits groupes humains, sur le modèle des loups, organisés en meutes rivales. La révolution française fournit un exemple frappant de cette évolution : les maîtres d'hier ont été relégués en raison de leur inadaptation, quant aux dominants surgis de nulle part, après avoir erré le ventre creux, ils ne doivent le rétablissement de leur rang qu'à la restauration des hiérarchies sauvages. Les loups sont aujourd'hui de retour mais personne ne soupçonne encore leur existence.

L'irruption des bêtes parmi les hommes a été admirablement peinte par Charles-Maurice de Talleyrand-Périgord qui écrit dans ses mémoires : «Oublierai-je Maximilien Robespierre, chat-tigre, hyène parfumée, qui, la Convention venue, n'aurait voulu boire le sang qu'il répandait que dans une coupe d'or. À l'Assemblée constituante, sa bonne tenue, sa politesse bourgeoise par trop calquée sur les règles de la Civilité puérile et honnête, sa modération apparente lui firent des partisans qu'augmenta son état d'hostilité contre le Roi et la Reine ; poudré, pincé, pommadé, frisé, tiré à quatre épingles, on ne le surprenait jamais en laisser-aller, mais en cérémonie ; le plus complimenteur, il était aussi le plus verbeux parmi nous. Mais quelle différence entre le Robespierre de 1789 et celui de 1793 ? Il faut l'avoir vu pour s'en faire une idée. À la première de ces époques c'était un homme de bien, mais exalté ; à la seconde, ce fut un monstre.» En quatre ans, les manières presque courtoises de Maximilien de Robespierre se sont effacées pour laisser apparaître un carnassier. Mais celui-ci n'est point seul, il est entouré par d'autres bêtes qui chassent en meute, guidés par les loups dominants qui assurent leur sécurité.

De ce point de vue, l'expérience française de la révolution se présente comme un observatoire unique au travers duquel la violence amène une recomposition autour des hiérarchies primitives. Comme toute crise, la révolution agit à la manière d'un tamis sur les caractères : reléguant rapidement les personnalités sanguines des courtisans d'Ancien Régime, ou les personnalités apathiques comme celle de Louis XVI, le chaos propulse les colériques qui, comme Danton, manifestent une soif continuelle de changement. Ces colériques représentent le principe actif de la révolution. Face à eux, un sentimental comme Robespierre, paralysé par (...)

 
 
Courrier des auteurs (en partenariat avec Fnac.com et lechoixdeslibraires.com)


1) Qui êtes-vous ? !
Je suis essayiste, et m'intéresse à la transmission de la vie dans les temps de crise.

2) Quel est le thème central de ce livre ?
Le retour des caractères dominants sur la scène politique.

3) Si vous deviez mettre en avant une phrase de ce livre, laquelle choisiriez-vous ?
Les loups ont silencieusement envahi notre monde, certains ont vu poindre leurs oreilles, nous sentirons leurs mâchoires demain.

4) Si ce livre était une musique, quelle serait-elle ?
La chanson : les loups sont entrés dans Paris.

5) Qu'aimeriez-vous partager avec vos lecteurs en priorité ?
Une interrogation : quelle est ma place dans la meute de demain ?

logo fnacCommander ce livre sur Fnac.com

 
Nous contacter - Informations légales - Vous êtes éditeur ?