Avec Fnac.com,le site culturel Passagedulivre.com produit des chroniques littéraires pour mieux choisir vos livres préférés.

 

Les lecteurs de Livres Hebdo sont invités à découvrir sur Passagedulivre.com les plus beaux portraits des auteurs et des traducteurs.

 

Découvrez les interviews décalées des auteurs et des traducteurs.

 

Abonnez vous à la correspondance "Fnac.com et l'actualité des livres", envoyée chaque semaine à plus de 400 000 amoureux des livres. Vous y trouverez notamment les interviews décalées des écrivains et des traducteurs, et de courts extraits de vos livres préférés.

 

Amis éditeurs, une page de ce site a été spécialement conçue pour vous : la foire aux questions.

 

Bonne visite sur Passagedulivre.com !

 

.. Trois cavaliers dans la forêt

Couverture du livre Trois cavaliers dans la forêt

Date de saisie : 17/03/2017
Genre : Romans et nouvelles - français
Editeur : Ouest-France, Rennes, France
Auteur : Michel Peyramaure

Prix : 19.00 €
ISBN : 9782737375101
GENCOD : 9782737375101 Archiver cette fiche
Commander ce livre sur Fnac.com Sorti le : 03/10/2017

 
 
4ème de couverture

Lancelot... Perceval... Galaad... Ces trois chevaliers de la Table ronde, la Grande Compagnie chère au roi Arthur et à la reine Guenièvre, ont reçu de leur souverain une mission sacrée : retrouver le Graal, cette coupe qui a recueilli le sang du Christ entré en agonie et la lance du légionnaire Longin, qui l'a abrégée. Une légende et la tradition orale situent ces reliques dans la Grande île, l'Angleterre d'aujourd'hui.
Chacun de ces cavaliers va entreprendre cette mission apparentée à la recherche par Jason de la Toison d'or. Durant des années, au prix d'épreuves surhumaines, ils ont parcouru en tous sens la profonde forêt primaire où les bêtes fauves voisinent avec une population encore imprégnée de moeurs barbares, et où l'histoire côtoie la légende. L'originalité de ce récit fabuleux tient au souhait du romancier de l'extraire du Moyen Âge classique où la plupart des auteurs, à commencer par Chrétien de Troyes, l'ont confiné, pour la reporter en son temps réel, le VIe siècle paléochrétien qui, émergeant des époques celtiques, s'achemine vers les lumières du Moyen Âge.
L'auteur a choisi, pour évoquer les personnages et les événements de ces temps tumultueux, un nain de la Cour du roi Arthur, Jozon Mordach. Ayant décidé de s'exiler sur sa terre natale, L'Anvern, en forêt de Brocéliande, Jozon, grâce aux événements rapportés par son ami Lancelot du Lac et par des voyageurs, a composé ce récit dans la grande solitude de l'Armorique.

Michel PEYRAMAURE est né à Brive en Corrèze, en 1922. Il est l'auteur de près d'une centaine de romans, la plupart relatifs à l'histoire de France, dont certains ont été portés à l'écran. Il a reçu le Grand Prix de la Société des gens de lettres pour l'ensemble de son oeuvre, ainsi que le Prix Alexandre-Dumas et le Prix du Printemps du Livre.

logo fnacCommander ce livre sur Fnac.com

 
 
Passage choisi

L'EXILÉ

Je me dois d'accompagner cet épisode, dont l'émotion brûle encore en moi malgré le temps, de quelques propos concernant mon départ de Cameloo et ma rupture d'avec mon souverain bien-aimé et bien servi.
Le vaste espace de landes et de forêts où ma famille, les Mordach, petite noblesse à base tribale, reliquat des temps celtiques, avait choisi de vivre du forestage, portait le nom de L'Anvern. Mon père en avait obtenu la concession de l'abbé du monastère de Saint-Genéry pour un prix raisonnable. Il avait bâti, avec l'aide des moines, la demeure mi-pierre mi-bois où je réside aujourd'hui, défriché la forêt envahissante et nettoyé l'étang proche, notre vivier.
Je suis né cinquième et dernier enfant, sans difficulté pour ma mère, mon père disant qu'elle s'en était délivrée comme on crache un noyau de prune. Grande avait été la déception des miens devant le spectacle d'un nourrisson inachevé, guère plus gros qu'un rat, doté de membres grêles et d'une grosse tête. Opposé à la ventrière qui proposait de me jeter aux porcs, mon père décida de me garder en vie.
De mon enfance, je dirai peu de chose. Ma famille me traita sans distinction ni sans véritable affection, mais en m'épargnant sa pitié. J'ai supporté sans réagir les sarcasmes dont m'accablaient dans leurs jeux mes frères et mes soeurs, elles surtout, qui, me tenant pour un monstre, me jouaient des tours pervers.
Dès son plus jeune âge, le nabot de la famille a montré une intelligence qui, ajoutée à la lucidité ressentie envers ma condition, me détachait de mes proches. Les épreuves humiliantes que je subissais et mes dispositions étrangères aux siennes ont décidé mon père à me confier à l'abbaye bénédictine de Saint-Genéry, proche de notre demeure et du village de Bruz, seule solution compatible avec mon état. J'ai enrichi très vite mon esprit à la culture sommaire dispensée par des moines compatissants.
J'étais adolescent quand un événement inattendu est venu compenser mes insuffisances, orientant ma vie vers des ambitions dont je n'eusse osé rêver, persuadé que ma carrière se cantonnerait aux murs austères de Saint-Genéry.
Un jour d'été, alors que j'étudiais l'Histoire de Rome de Tite-Live dans la salle de lecture de l'abbaye, survint un groupe de cavaliers précédant le roi Arthur et la reine Guenièvre. Il occasionna, dans notre modeste milieu rustique, sur l'espace de lande qui sépare notre demeure de l'abbaye, une inconcevable confusion : des cavaliers avaient dressé leurs tentes autour de l'abbaye et se livraient à des joutes armées et au jeu de la soûle ; des musiciens en costumes chatoyants donnaient l'aubade à de jeunes femmes de la Cour, d'autres faisant danser carole et crotta aux filles de Bruz ; de magnifiques chevaux broutaient les taillis... Tranchant sur la monotone réalité quotidienne, ce spectacle m'avait bouleversé, comme si je flottais entre rêve et réalité, mais il allait prendre pour moi une nouvelle tournure.

 
 
Courrier des auteurs (en partenariat avec Fnac.com et lechoixdeslibraires.com)


1) Qui êtes-vous ? !
Un auteur d'une centaine de livres, principalement des romans historiques, vivant dans une province qu'il n'a jamais quittée. Voir le Who's who !

2) Quel est le thème central de ce livre ?
Ce roman est une réécriture de Chrétien de Troyes et des Chevaliers de la Table ronde, avec le souci de faire cohabiter vérité historique et faits légendaires.

3) Si vous deviez mettre en avant une phrase de ce livre, laquelle choisiriez-vous ?
«Nous avons perdu en Jozon Mordach une créature fidèle à la foi chrétienne, éprise de l'histoire et doutant des légendes et des faits étranges d'inspiration diabolique».

4) Si ce livre était une musique, quelle serait-elle ?
Le prélude du Lohengrin de Richard Wagner, mais aussi La chevauchée des Walkyries, dans les descriptions de combats !

5) Qu'aimeriez-vous partager avec vos lecteurs en priorité ?
La qualité de l'écriture classique, la vérité des personnages, le goût des métaphores...

6) Savez-vous à quoi «servent» les écrivains ?
A 95 ans, je me pose encore la question, mais, pour ce qui me concerne, c'est de donner une vision crédible de l'histoire à l'intention du plus grand nombre, sous une forme romanesque plus assimilable.

6) Quelle place tiennent les librairies dans votre vie ?
J'ai une profonde affection pour les libraires, c'est à eux que je dois mes premières émotions littéraires, et par conséquent l'envie d'écrire.

logo fnacCommander ce livre sur Fnac.com

 
Nous contacter - Informations légales - Vous êtes éditeur ?