Avec Fnac.com,le site culturel Passagedulivre.com produit des chroniques littéraires pour mieux choisir vos livres préférés.

 

Les lecteurs de Livres Hebdo sont invités à découvrir sur Passagedulivre.com les plus beaux portraits des auteurs et des traducteurs.

 

Découvrez les interviews décalées des auteurs et des traducteurs.

 

Abonnez vous à la correspondance "Fnac.com et l'actualité des livres", envoyée chaque semaine à plus de 400 000 amoureux des livres. Vous y trouverez notamment les interviews décalées des écrivains et des traducteurs, et de courts extraits de vos livres préférés.

 

Amis éditeurs, une page de ce site a été spécialement conçue pour vous : la foire aux questions.

 

Bonne visite sur Passagedulivre.com !

 

.. Immersion d'un attaché culturel russe à Paris

Couverture du livre Immersion d'un attaché culturel russe à Paris

Date de saisie : 17/03/2017
Genre : Romans et nouvelles - français
Editeur : PhB éditions, Paris
Auteur : Dimitri Lioubov

Prix : 9.00 €
ISBN : 9791093732107
GENCOD : 9791093732107 Archiver cette fiche
Commander ce livre sur Fnac.com Sorti le : 09/03/2017

 
 
4ème de couverture

Ça devait être une mission facile, de tout repos, mais les circonstances en ont décidé autrement.
Le vol sans risque d'informations vire au cauchemar et finit en interrogation sur le devenir chaotique de l'homme dont, selon la formule de Pascal, "tout le malheur (...) vient d'une seule chose, qui est de ne pas savoir demeurer en repos, dans une chambre".

Après sa formation dans une école du renseignement, Dimitri Lioubov poursuit sa vocation à être un agent double. Immersion d'un attaché culturel russe à Paris est son premier roman.

logo fnacCommander ce livre sur Fnac.com

 
 
Passage choisi

Une femme avec un enfant traîne dans la grande salle, un gardien lui a rappelé l'heure de fermeture, il m'a également prévenu, plus que dix minutes pour admirer le mouvement du pendule de Foucault. Moment délicat. Je suis habillé d'un imperméable mastic, vêtement passe-partout anonyme pour ne pas être remarqué. Un sac à dos noir contribue à me noyer dans le paysage (tout le monde ici porte un sac à dos). Le gardien n'insiste pas outre mesure, il a d'autres visiteurs à prévenir. J'attends que l'enfant accompagnant la dame d'un certain âge s'éloigne, seul vrai danger pour l'instant par sa capacité à être imprévisible, sursaut de curiosité le faisant revenir sur ses pas ou volonté inattendue à reprendre la main de sa grand-mère en jetant un regard panoramique sur la salle. Je suis des yeux le mouvement du pendule, révélant le mouvement de la Terre. Je tourne en rond à mon tour. L'enfant a disparu, il est définitivement parti.
Le gardien s'absente une trentaine de secondes, espace libre sans un regard scrutateur. Pour moi, une affaire de quelques secondes tout au plus. Je marche vite vers la pièce à côté du pendule, franchis les quelques mètres me séparant d'un véritable sous-marin (en partie tronqué réduit à sa partie avant), saute sur la coque, marche jusqu'au kiosque, je lève une trappe et plonge à l'intérieur du vide.
Le sac à dos bourrelé de coussins d'air, jeté devant moi, amortit le bruit de ma chute sur un plancher métallique. Je sors du sac le matériel nécessaire en cas d'immersion en territoire ennemi : torche, sandwich, thermos de café, couteau suisse, cordelette, calepin, crayon noir HB - mine protégée par une capsule plastique -, livre (roman russe de mon enfance, strictement interdit par le règlement).
Attentif au bruissement du pendule, petit bruit rassurant au fond de ce trou noir, je n'entends aucun gardien donner l'alarme. J'ai disparu avec discrétion de la salle du musée. Je m'accommode de ma situation qui a priori semble inconfortable mais ce déplacement jusqu'au ventre d'un sous-marin installé provisoirement au musée des Arts et métiers ressemble à un exercice de routine.
Le faisceau jaune de la torche a balayé l'intérieur du sous-marin qui, à ma grande surprise, ne contient rien, un vide parfait excepté les arceaux saillants qui représentent les couples de la structure du navire.
«20 heures 35, GMT, le sous-marin d'attaque, type Selest I, modèle Redoutable, modifié 81, est vide et ne recèle aucun élément d'origine mécanique ou électronique, il s'agit d'une forme vide.»

 
 
Courrier des auteurs (en partenariat avec Fnac.com et lechoixdeslibraires.com)


1) Qui êtes-vous ? !
Un agent double

2) Quel est le thème central de ce livre ?
La manipulation mentale

3) Si vous deviez mettre en avant une phrase de ce livre, laquelle choisiriez-vous ?
«J'appartiens au monde des invisibles, rejoignant le peuple de la moyenne statistique, masse grise de gens qui se croisent dans la rue ou dans les transports en commun sans se voir. Ils sont à ce point transparents qu'ils se traversent les uns les autres comme des fantômes. La lumière du jour me hante et je divague sur les invisibles d'une vie ordinaire sans histoire aux visages floutés sur les images de foule.»

4) Si ce livre était une musique, quelle serait-elle ?
L'art de la fugue de Bach

5) Qu'aimeriez-vous partager avec vos lecteurs en priorité ?
Le plaisir d'avoir l'esprit libre

logo fnacCommander ce livre sur Fnac.com

 
Nous contacter - Informations légales - Vous êtes éditeur ?