Avec Fnac.com,le site culturel Passagedulivre.com produit des chroniques littéraires pour mieux choisir vos livres préférés.

 

Les lecteurs de Livres Hebdo sont invités à découvrir sur Passagedulivre.com les plus beaux portraits des auteurs et des traducteurs.

 

Découvrez les interviews décalées des auteurs et des traducteurs.

 

Abonnez vous à la correspondance "Fnac.com et l'actualité des livres", envoyée chaque semaine à plus de 400 000 amoureux des livres. Vous y trouverez notamment les interviews décalées des écrivains et des traducteurs, et de courts extraits de vos livres préférés.

 

Amis éditeurs, une page de ce site a été spécialement conçue pour vous : la foire aux questions.

 

Bonne visite sur Passagedulivre.com !

 

.. Dictionnaire de sciences humaines et sociales. Volume 3, S'orienter dans la vie, un pari éducatif ? : pour des sciences pédagogiques de l'orientation : de la 601e à la 700e considération

Couverture du livre Dictionnaire de sciences humaines et sociales. Volume 3, S'orienter dans la vie, un pari éducatif ? : pour des sciences pédagogiques de l'orientation : de la 601e à la 700e considération

Date de saisie : 20/03/2017
Genre : Education, Pédagogie
Editeur : Presses universitaires du Septentrion, Villeneuve-d'Ascq, France
Auteur : Francis Danvers
Préface : Jean Guichard
Postface : Philippe Meirieu

Prix : 35.00 €
ISBN : 9782757414750
GENCOD : 9782757414750 Archiver cette fiche
Commander ce livre sur Fnac.com Sorti le : 12/01/2017

 
 
4ème de couverture

L'orientation est le problème de la civilisation. Elle concerne tous les âges de la vie de la petite enfance jusqu'au grand âge, et chaque être humain dans la définition de son existence sociale. Nous voulons en faire l'objet d'une science humaine et sociale pour rendre compte de sa complexité et de son infinie diversité. C'est la raison de ce dictionnaire encyclopédique de rassembler en toute cohérence des connaissances sur l'orientation des jeunes, des adultes en activité et même des seniors, au service d'une pratique éducative d'accompagnement des transitions de vie.
La visée est celle d'un humanisme social qui inclut la professionnalisation des métiers du conseil en orientation des jeunes et des adultes et les perspectives offertes par le développement de carrière au sens large du terme. Le cadre général est celui de la société inclusive dans un monde interculturel en changement accéléré.

Francis Danvers est professeur émérite en psychologie de l'éducation à l'Université de Lille, membre du laboratoire CIREL, professeur associé à Sciences Po Lille, vice-président de l'Université populaire de Lille et président de l'Association «Apprendre et s'orienter» à Montpellier.

logo fnacCommander ce livre sur Fnac.com

 
 
Passage choisi

Extrait de l'introduction

«Il faut faire comme Pascal, un pari, et changer de direction si nécessaire.
Le pari, c'est l'intégration de l'incertitude dans l'espoir.
Pari et stratégie, et en avant !»
(E. Morin).

S'orienter dans l'existence est le propre de l'homme. L'univers est orienté. Les physiciens l'ont établi. Le monde du vivant est orienté, les sciences du vivant pénètrent le continuum évolutif, fait de mutations, subtil nouage de hasard et de nécessité. L'orientation est un phénomène naturel et humain de portée universelle. L'être humain a la capacité d'orienter son devenir, de construire son destin et chose capitale, il le sait.
D'un mot, allons tout de suite à l'essentiel : S'orienter dans l'existence, c'est être en quête de son orient ; c'est consentir à une désorientation et explorer le champ de tous les possibles. Comprendre les enjeux existentiels d'une grande question sociale requiert du temps long. L'orientation humaine en Occident, c'est au moins deux mille ans d'histoire et huit paradigmes majeurs : les «arts divinatoires» dans les civilisations de l'Antiquité ; l'idéologie des dons chez Platon ; la doctrine des vocations au Moyen-Âge religieux ; l'utopie concrète des capacités pendant la période révolutionnaire ; la théorie des aptitudes dès la fin du XIXe siècle ; la convention des qualifications après la Deuxième Guerre mondiale et le modèle des compétences des années 1980 et en ce début du XXIe siècle, l'idéal de la singularité. Nous sommes entrés dans une société multiculturelle et multicultuelle traversée par le «polythéisme des valeurs» M. Maffesoli, 1997. L'orientation laïque, devenue réflexive et critique, questionne l'implicite des représentations communes (doxa).
L'orientation dans la vie : une tâche culturelle ? Une fonction éducative ? Une injonction paradoxale de la société ? Nous verrons que cette prescription normative renvoie à quelque chose de plus profond dans le rapport de soi à soi et pour la société des individus : «J'ai une obligation de me considérer comme responsable de ma vie, ce qui est historiquement une formidable nouveauté - cela n'existait pas dans les sociétés qu'on appelle traditionnelles. Je suis de plus en plus poussé à devenir responsable de ma vie. Dès lors, la question est de savoir comment je me sors des situations dans lesquelles les épreuves que j'affronte tendent à me détruire. [...]. Nous avons le vertige de la liberté» F. Dubet, 2002. Le conseiller en orientation : un spécialiste des compétences ou un expert en humanité ? Que faire de sa vie ? L'attitude générale à l'égard de l'existence est le fil conducteur de ce travail d'éducation. Cette question d'ordre philosophique a été traitée par toutes les disciplines de sciences humaines et sociales, mais chacune d'entre elles y répond de manière fragmentaire, car elles se sont constituées à des moments différents, et elles progressent selon des méthodes particulières. Il manque une vision d'ensemble sur l'acte de s'orienter dans l'existence aux différents âges de la vie et dans des contextes spécifiques et changeants. Comme le souligne P.H. Tavaillot, 20103 «Paradoxalement, c'est au moment où grâce à l'allongement de l'espérance de vie, nous avons le plus de chance de vivre la totalité des âges, que les moyens de les concevoir clairement et de leur donner sens nous font défaut. Jamais dans l'histoire, l'homme n'a bénéficié d'une telle certitude de son horizon de vie. Jamais aussi, il n'a paru aussi démuni sur la manière de parcourir le chemin, du berceau jusqu'à la tombe». L'étude de l'orientation, prise au sens large, est d'une complexité abyssale en raison du fait qu'elle mobilise une certaine idée de l'homme et une conception de la société dans un contexte en perpétuelle mutation. S'orienter dans la vie est une donnée anthropologique humaine fondamentale, à la conjonction de l'idéologique, du politique, de l'économique, du social, de l'éducatif et du culturel. Les Considérations que nous présentons, renvoient à ces différentes dimensions : idéologique, politique, économique, sociale, éducative et culturelle, mais aussi psychologique, car en dernière analyse, ce sont toujours des individus singuliers qui s'orientent dans l'existence. Une approche holistique tient les faits humains pour des totalités qui ne peuvent être expliquées, si on se limite à étudier séparément leurs différentes composantes. C'est pourquoi elle est globale, s'attachant à l'ensemble des registres qui caractérisent ce phénomène.
Dans le domaine de l'éducation, les questions sont plus importantes que les réponses. Nous les esquissons, en privilégiant l'interdisciplinarité, la multidisciplinarité, la pluridisciplinarité qui permet le croisement des connaissances. «Car c'est à l'interface de plusieurs disciplines que la science progresse. La science est un processus créatif qui ne se décrète pas». C. Bréchignac, présidente du CNRS, 2008. Le Tome I de ce travail de recherche comprenait cinq cents mots-clefs, locutions rédigées en notes critiques (scolies). Le choix («ouvert», non exclusif et non définitif) de ces concepts fondamentaux tient au fait qu'ils constituent une sorte de «carte cognitive» qui alimente une théorie anthropologique de l'orientation dans tous ses états. Chaque notion est introduite par une question qui «met en scène» le déroulement d'un argumentaire, qui à son tour renvoie à d'autres mots-clefs commentés dans l'ouvrage (y compris les deux tomes précédents). Cette circularité permet au lecteur (rice) de construire son propre cheminement de pensée, en toute liberté.
Chaque concept problématisé fournit des éléments pour une recherche ultérieure. La première édition de S'Orienter dans la vie en 20097 constitue en quelque sorte le «socle commun» des connaissances de base d'une conception anthropologique de l'orientation à tous les âges de la vie. Le Tome II en 2011, complète l'ouvrage précédent par cent mots-clefs nouveaux. Au total, ce sont 600 mots-clefs (étayés par six cents références bibliographiques) qui sont mis en relation au service d'une «réalité augmentée» de l'orientation. Le Tome III en 2016, augmente de cent mots-clefs nouveaux l'ensemble du Corpus de S'ORIENTER DANS LA VIE placé sous le signe, non plus du hasard heureux comme dans l'édition précédente, mais sous le prisme du pari éducatif. L'avant-dernier Tome (IV annoncé pour 2018) devrait être consacré à la dimension de la spiritualité et du sens de la vie et le dernier Tome (V prévu vers 2020) à l'idée de «Sciences pédagogiques de l'orientation».

logo fnacCommander ce livre sur Fnac.com

 
Nous contacter - Informations légales - Vous êtes éditeur ?