Avec Fnac.com,le site culturel Passagedulivre.com produit des chroniques littéraires pour mieux choisir vos livres préférés.

 

Les lecteurs de Livres Hebdo sont invités à découvrir sur Passagedulivre.com les plus beaux portraits des auteurs et des traducteurs.

 

Découvrez les interviews décalées des auteurs et des traducteurs.

 

Abonnez vous à la correspondance "Fnac.com et l'actualité des livres", envoyée chaque semaine à plus de 400 000 amoureux des livres. Vous y trouverez notamment les interviews décalées des écrivains et des traducteurs, et de courts extraits de vos livres préférés.

 

Amis éditeurs, une page de ce site a été spécialement conçue pour vous : la foire aux questions.

 

Bonne visite sur Passagedulivre.com !

 

.. Petit éloge de l'humour et du savoir-rire en attendant la mort

Couverture du livre Petit éloge de l'humour et du savoir-rire en attendant la mort

Date de saisie : 14/04/2017
Genre : Philosophie
Editeur : Ed. du Petit pavé, Brissac, France
Auteur : Etienne Moulron
Préface : Christian Moncelet | François Rollin

Prix : 14.00 €
ISBN : 9782847125290
GENCOD : 9782847125290 Archiver cette fiche
Commander ce livre sur Fnac.com Sorti le : 28/03/2017

 
 
4ème de couverture

Ce livre se veut être une flânerie d'humoureux de l'humour, cherchant à témoigner, et à partager ses valeurs avérées et reconnues, en particulier de résistance, face à la vie en général, et à ses aléas, ses autres difficultés.

Ainsi que nul ne l'ignore, mais que d'aucuns oublient parfois, les deux seules certitudes que nous puissions avoir en ce monde, c'est qu'un jour, nous mîmes, comme l'aurait dit Marceau avec ou sans paroles, les pieds sur cette terre et qu'un jour prochain, on nous les mettra en cette même terre, le temps souvent d'une p'tite (ou grande selon la taille) bière, à moins d'être astronaute et d'être dans la lune pour sa fin ! En quelque sorte, nous sommes tous des êtres très terre à terre, ce qui est parfois bien amer à vivre !

Face à ce constat implacable, on peut s'en trouver bien atterrés, ce qui nous conduit dés lors à la case arrivée tout aussitôt ! On peut aussi acter de cette stricte et bien contraignante réalité et se dire que «dans la vie, faut pas s'en faire» et, muni de cette conviction, prendre les choses de la vie avec philosophie sans nécessairement pratiquer urbi et orbi une «politesse du désespoir» pour la soif de certitude ; on sait fort bien ce que les gens polis... sont !

C'est donc de cette gélaste (du grec, GELOS, le rire) sagesse dont il est question dans ce petit opuscule qui préconise une pétulante et flibustière «Humour Attitude» salutaire et patiente en l'attente de l'au-delà tout en sirotant hédonistement le vin d'ici, comme le disait ce bon vieux Jean Carmet, et tente de présenter un panorama le plus complet qui soit du rire et de l'humour en toutes leurs spécificités et leurs champs d'expression et d'application !

Etienne MOULRON est le fondateur de la Maison du rire et de l'humour et Gardien du P.H.A.R.E, le Parti de l'Humour Attitude de REsistance ; tombé tout petit dans le chaudron, il est entré en humour comme d'aucuns entrent en religion, en particulier le jour où le fil de sa vie était particulièrement ténu et tout près de se rompre et qu'il s'est souvenu de cette phrase de Jacques Prévert qui lui a sauvé la vie par l'éclat de rire de dérision mais salvateur qu'elle a provoqué en lui : «J'ai souvent choisi de mettre fin à mes jours, mais je n'ai jamais su choisir lequel !».

logo fnacCommander ce livre sur Fnac.com

 
 
Passage choisi

CHAPITRE 1

RIRE, LE PROPRE DU ROSEAU PENSANT...
QUI, LUI, NE ROMPT PAS !

L'homme (enfin, l'être humain, ne nous mettons point nos belles à dos, même si toutes ne le sont plus... des ados !), l'homme donc, comme nous l'a bien fait comprendre ce bon Pascal qui a des principes, serait donc bien «un roseau pensant», le plus faible de la nature : il ne faut pas que l'univers entier s'arme pour l'écraser, une vapeur, une goutte d'eau, suffit pour le tuer.

Mais, quand l'univers l'écraserait, l'homme serait encore plus noble que ce qui le tue, puisqu'il sait qu'il meurt, lui, et lui seul, parmi tous les habitants de notre planète ; et l'avantage que l'univers a sur lui, l'univers, lui, oh le cancre !, il l'ignore totalement et n'en sait rien.

Pour rester dans les choses de l'esprit cultivé, évoquons également, si vous le voulez bien, ce bon vieux La Fontaine, homme si affable et à fables s'il en est, pour se rappeler que le roseau, certes peut plier, sans l'être pour autant, ni un hêtre non plus d'ailleurs !

Et pourtant, l'une des grandes et graves questions qui nous taraude n'est-elle pas d'être ou de ne pas être ? Plier oui, sans doute, mais sans pour autant être emporté par le vent ni rompre, tel le robuste et vigoureux chêne dont les pieds touchent à l'Empire des Morts sans être trop chatouilleux quant à cette funèbre et sinistre proximité ; lui, le roi des arbres qu'un vent mauvais, qu'il n'a sans doute pas senti venir (ce qui n'est pas le cas de tous les vents mauvais !) déracine en séparant et privant sa cime du voisinage plus prestigieux du ciel dont il est, nous dit-on, un fort sympathique et sans chichis voisin !

Un roseau pensant, donc, (on ne cesse de vous le répéter !) à qui dame nature a si généreusement et avec tant de grandeur attribué et conféré, à défaut d'une statue pour chacun, un statut de roseau riant ; et c'est depuis ce beau cadeau que le rire est ainsi devenu, ce qui est du propre pour tous les minéraux, végétaux et autres animaux de notre planète, le propre de l'homme, ce qui ne l'empêche pas pour autant d'avoir parfois les mains sales et les pieds qui puent !

Et, c'est bien ce gélaste attribut qui lui permet à notre homo sapiens de se plier sans se rompre, on l'a bien compris, merci, et qui peut donc ainsi briser menu ses chaînes, la première, la deuxième et toutes les autres, sans s'abattre !

Vous autoriserez, je vous en sollicite humblement, l'auteur de ce petit opuscule, à une première petite digression, quant à cette aristotélicienne affirmation qui fut amplement et à tout jamais, amen fermez le ban et l'arrière ban, confirmée et proclamée par le grand Alcofribas Nasier, plus connu il est vrai sous son vrai nom de François Rabelais, en sa célèbre «Annonce aux lecteurs» introduisant, en une subtile et gourmande mise en bouche son goûtu Gargantuel :
«Mieux vaut traiter du rire que des larmes
Parce que le rire est le propre de l'homme.»*

(...)

logo fnacCommander ce livre sur Fnac.com

 
Nous contacter - Informations légales - Vous êtes éditeur ?