Avec Fnac.com,le site culturel Passagedulivre.com produit des chroniques littéraires pour mieux choisir vos livres préférés.

 

Les lecteurs de Livres Hebdo sont invités à découvrir sur Passagedulivre.com les plus beaux portraits des auteurs et des traducteurs.

 

Découvrez les interviews décalées des auteurs et des traducteurs.

 

Abonnez vous à la correspondance "Fnac.com et l'actualité des livres", envoyée chaque semaine à plus de 400 000 amoureux des livres. Vous y trouverez notamment les interviews décalées des écrivains et des traducteurs, et de courts extraits de vos livres préférés.

 

Amis éditeurs, une page de ce site a été spécialement conçue pour vous : la foire aux questions.

 

Bonne visite sur Passagedulivre.com !

 

.. Antigone, enjeux d'une traduction

Couverture du livre Antigone, enjeux d'une traduction

Date de saisie : 18/04/2017
Genre : Littérature Etudes et théories
Editeur : Campagne première, Paris, France
Auteur : Collectif

Prix : 15.00 €
ISBN : 9782372060356
GENCOD : 9782372060356 Archiver cette fiche
Commander ce livre sur Fnac.com Sorti le : 07/06/2017

 
 
4ème de couverture

Peu de personnages tragiques auront autant fasciné qu'Antigone, par le combat inexorable qu'elle mène contre l'arbitraire de la loi. Figure emblématique du «détournement catégorique» selon Hölderlin ; héroïne qui réconcilie l'universel de la loi et le particulier de la famille, pour Hegel; incarnation du désir pur selon Lacan, Antigone se prête aussi bien pour ce dernier à représenter le drame de tout sujet face à l'énigme de son désir. Quelle meilleure occasion pour interroger le mythe que de revenir à ses origines, à sa lettre dans le texte de Sophocle, grâce à la traduction nouvelle qu'en proposent Jean et Mayotte Bollack en vue de sa représentation théâtrale dans une mise en scène de Marcel Bozonnet ?
Comparée aux traductions classiques, celle-ci fait apparaître des distinctions subtiles qui montrent des différences fondamentales de sens. L'ensemble de ces écarts révèle une nouvelle dimension psychique de chacun des personnages de la tragédie et invite à une réinterprétation du mythe - travail qui, à la croisée des chemins, mobilise les traducteurs, les psychanalystes et le metteur en scène.

logo fnacCommander ce livre sur Fnac.com

 
 
Passage choisi

Présentation

VÉRONIQUE PORRET

«Diagonale» est le nom que nous avons donné à ces rencontres ouvertes autour d'une question, d'une pratique qui intéressent conjointement la psychanalyse et d'autres champs, afin de discuter un thème commun à partir de points de vue différents. Deux Diagonales ont été consacrées aux figures de la psychanalyse et de la culture que sont Jacques Lacan et Françoise Dolto. Aujourd'hui, c'est une figure pour les psychanalystes qui nous réunit, puisqu'il s'agit d'Antigone. Chacun sait que Lacan, dans son séminaire sur L'Éthique de la psychanalyse, en 1960, a fait de ce personnage la figure du désir pur à l'oeuvre dans l'analyse. Mais si l'héroïne de Sophocle fait beaucoup parler les psychanalystes, elle intéresse également les hellénistes, les dramaturges, les gens de lettres.
C'est la raison pour laquelle cette diagonale réunit, d'une part, les traducteurs de cette nouvelle Antigone, Jean et Mayotte Bollack, et, d'autre part, des psychanalystes, avec Patrick Guyomard, auteur d'un livre sur les enjeux soulevés par cette tragédie, puis aussi les lecteurs que nous sommes tous, intéressés par une discussion sur les avancées et les surprises de cette nouvelle traduction.
À première lecture, cette traduction frappe par sa modernité. Elle délivre le texte grec d'un certain académisme, sans perdre de sa rigueur littéraire. Une comparaison avec les traductions classiques précédentes fait apparaître des distinctions en apparence ténues mais aussi des différences fondamentales de sens. De l'ensemble de ces écarts se révèle une épaisseur intra-psy-chique nouvelle pour chacun des personnages de la pièce. Du même coup, le mythe se trouve réinterrogé à la lumière du drame. Cette traduction apparaîtra-t-elle orthodoxe ou hérétique ? C'est toute la question de la fidélité au texte, à la langue et à la lettre qui se trouve ainsi posée. C'est précisément ce qui m'a donné envie de la faire découvrir, pour en discuter ensemble.
Je remercie donc vivement Mayotte et Jean Bollack d'avoir accepté de venir discuter de leur aventure sur ce texte de Sophocle. Philologues l'un et l'autre, ils sont présentés souvent comme des «techniciens de la matière historique» ; traducteurs infatigables qui, par leur travail et leurs réflexions, ont nourri déjà de multiples ouvrages... Mayotte Bollack a publié un essai de poétique philosophique intitulé La Raison de Lucrèce et poursuit depuis des années le travail de retour au texte avec Jean Bollack, car la traduction Bollack est une musique à quatre mains... Ils ne s'en tiennent, d'ailleurs, pas seulement aux tragédies puisque l'un des ouvrages de Jean Bollack concerne un personnage illustre dans la famille freudienne : Jacob Bernays, oncle de Freud, philologue cité par Lacan dans son commentaire sur Antigone. Jean Bollack est l'auteur de nombreux livres dont il serait trop long ici de dresser la liste - ceux-ci concernent la Grèce, bien sûr, le travail de traduction des tragédies antiques, mais aussi des oeuvres poétiques plus récentes, Paul Celan en particulier. Pour rester dans notre sujet, je préciserai qu'ils ont publié La Mort d'Antigone (sous-titrée La Tragédie de Créon)1 qui développe les perspectives et les enjeux de leur traduction de la pièce.
Ils ont enseigné tous les deux à la faculté de Lille, où ils ont fondé le Centre de recherche de philologie, et Jean Bollack est également metteur en scène. Il s'est associé à Marcel Bozonnet pour monter cette nouvelle Antigone; c'est dire son implication à plus d'un titre dans ce travail. Antigone vient s'inscrire en neuvième, sur une liste déjà bien remplie, après trois pièces d'Euripide et Œdipe roi de Sophocle, pour ne citer que celles qui ont été publiées et mises en scène. En effet, ils aiment actualiser leurs traductions dans le mouvement d'une mise en scène. C'est pour le théâtre qu'Antigone a été traduite, comme Sophocle écrivait ses pièces pour la scène. La langue parlée a donc ajouté ses exigences aux rigueurs de la langue écrite.
(...)

logo fnacCommander ce livre sur Fnac.com

 
Nous contacter - Informations légales - Vous êtes éditeur ?