Avec Fnac.com,le site culturel Passagedulivre.com produit des chroniques littéraires pour mieux choisir vos livres préférés.

 

Les lecteurs de Livres Hebdo sont invités à découvrir sur Passagedulivre.com les plus beaux portraits des auteurs et des traducteurs.

 

Découvrez les interviews décalées des auteurs et des traducteurs.

 

Abonnez vous à la correspondance "Fnac.com et l'actualité des livres", envoyée chaque semaine à plus de 400 000 amoureux des livres. Vous y trouverez notamment les interviews décalées des écrivains et des traducteurs, et de courts extraits de vos livres préférés.

 

Amis éditeurs, une page de ce site a été spécialement conçue pour vous : la foire aux questions.

 

Bonne visite sur Passagedulivre.com !

 

.. La fabrique de la programmation culturelle

Couverture du livre La fabrique de la programmation culturelle

Date de saisie : 18/04/2017
Genre : Sociologie, Société
Editeur : La Dispute, Paris, France
Auteur : Catherine Dutheil-Pessin | François Ribac
Préface : Pierre Delcambre

Prix : 23.00 €
ISBN : 9782843032851
GENCOD : 9782843032851 Archiver cette fiche
Commander ce livre sur Fnac.com Sorti le : 23/03/2017

 
 
4ème de couverture

Depuis une trentaine d'années, la politique culturelle en France est de plus en plus déclinée sous la forme d'une abondante offre de spectacles plus ou moins subventionnés par l'État et les collectivités, et ce, à tous les échelons du territoire. De ce fait, les programmateurs et programmatrices de spectacles jouent un rôle essentiel puisqu'il leur appartient de convertir des spectacles particuliers en intérêt public.

La Fabrique de la programmation culturelle est le premier livre qui s'intéresse à la formation, au travail, aux outils, aux compétences, aux réseaux de ces femmes et de ces hommes professionnels et aux multiples contraintes qu'ils doivent gérer. S'appuyant sur une exploration des espaces de travail et de rencontres, l'enquête met en évidence la dimension collective de cette expertise, la force et la diversité de ce groupe social. Dans un contexte où les profanes s'impliquent de façon croissante dans l'espace public (santé, nucléaire, alimentation, écologie, etc.), cette façon de produire de la «culture» interroge la définition des politiques publiques, leur mise en oeuvre et leur évaluation.

Catherine Dutheil-Pessin est sociologue de la culture et de la musique, professeure émérite à l'université Grenoble-Alpes.

François Ribac est compositeur et sociologue, maître de conférences à l'université Bourgogne-Franche-Comté, laboratoire CIMEOS.

logo fnacCommander ce livre sur Fnac.com

 
 
Passage choisi

Extrait de l'introduction

Depuis environ une trentaine d'années, le nombre de lieux dédiés aux spectacles et bénéficiant du soutien financier de l'État ou de collectivités territoriales n'a cessé de croître en France. Cet essor s'est accompagné d'une diversification des genres artistiques promus ; théâtre, danse, musique classique, opéra et théâtre musical, musiques populaires et jazz, arts de la rue, arts circassiens, hybrides. Cette dynamique s'est également traduite par la mise en place de dispositifs adaptés aux contraintes techniques, économiques et artistiques de ces différents domaines (salles spécifiquement dédiées au rock, centres chorégraphiques nationaux, scènes pluridisciplinaires, etc.) et à la délivrance de nouveaux labels (scènes conventionnées et nationales, centres nationaux des arts de la rue, etc.). Si la forme «canonique» - une programmation déclinée lors d'une saison dans une salle de spectacle - est la plus courante, les dispositifs bénéficiant de subventions adoptent également d'autres formes et temporalités : festivals, déambulations pour les arts de la rue, spectacles circulant au sein d'un territoire, friches, etc. Ce monde des spectacles (plus ou moins) subventionnés implique une très grande variété d'espaces, de compétences, de collectifs de production, d'institutions dédiées à la définition, à la mise en oeuvre et au financement des politiques publiques, de structures éducatives et de formation, ainsi qu'à l'information, sans oublier les diverses expressions du public, de la fréquentation individuelle d'une salle à l'association d'usagers, en passant par les innombrables déclinaisons de la pratique amateur.
On peut sans doute établir un lien entre cette extension/ mutation des spectacles subventionnés et la fortune de la notion de spectacle vivant, une étiquette qui en est venue à représenter les différentes composantes de cette vaste cosmogonie. Mieux, ce secteur est de plus en plus présenté comme l'incarnation même de la politique culturelle et souvent assimilé à la «culture» dans nombre de discours et d'écrits.
Dans une telle configuration, les personnes chargées de la programmation des spectacles occupent une place essentielle, et ce, pour plusieurs raisons.
En premier lieu, parce que le travail des programmateurs et programmatrices consiste à convertir des formes locales - un lieu, un artiste, un spectacle - en intérêt général et à proposer ces choix aux usagers. Une activité qui consiste non seulement à sélectionner, mais aussi à éliminer nombre de propositions artistiques. Si cette responsabilité confère un pouvoir manifeste, elle signifie également qu'en retour les programmateurs et programmatrices sont évalués par toute une série de protagonistes (financeurs, spectateurs, journalistes, blogueurs, artistes, monde du spectacle, etc.) et exposés à de multiples pressions.
Deuxièmement, en raison de la correspondance entre tâches de programmation et management. Dans toute une série d'établissements et d'événements, la programmation des spectacles est en effet adossée à la direction des équipes des lieux et au recrutement des équipes artistiques et des techniciens intermittents. Et même lorsqu'elle ou il n'assume pas la direction d'un équipement, toute programmatrice, tout programmateur est partiellement une ou un manager puisque, justement, elle ou il lui revient de choisir et d'employer des équipes artistiques et techniques.

logo fnacCommander ce livre sur Fnac.com

 
Nous contacter - Informations légales - Vous êtes éditeur ?