Avec Fnac.com,le site culturel Passagedulivre.com produit des chroniques littéraires pour mieux choisir vos livres préférés.

 

Les lecteurs de Livres Hebdo sont invités à découvrir sur Passagedulivre.com les plus beaux portraits des auteurs et des traducteurs.

 

Découvrez les interviews décalées des auteurs et des traducteurs.

 

Abonnez vous à la correspondance "Fnac.com et l'actualité des livres", envoyée chaque semaine à plus de 400 000 amoureux des livres. Vous y trouverez notamment les interviews décalées des écrivains et des traducteurs, et de courts extraits de vos livres préférés.

 

Amis éditeurs, une page de ce site a été spécialement conçue pour vous : la foire aux questions.

 

Bonne visite sur Passagedulivre.com !

 

.. La folie de Pinochet

Couverture du livre La folie de Pinochet

Date de saisie : 17/05/2017
Genre : Documents Essais d'actualité
Editeur : Métailié, Paris, France
Auteur : Luis Sepúlveda
Traducteur : François Gaudry

Prix : 8.00 €
ISBN : 9791022606622
GENCOD : 9791022606622 Archiver cette fiche
Commander ce livre sur Fnac.com Sorti le : 11/05/2017

 
 
4ème de couverture

Le 11 septembre 1973, Pinochet prend le pouvoir au Chili, avec l'aide de la CIA, en assassinant la démocratie et des milliers de citoyens de ce pays. Le président de la République, Salvador Allende, meurt dans le palais de La Moneda bombardé et une répression sanglante s'abat sur le pays. Luis Sepúlveda en fut victime, comme tant d'autres Chiliens. Le 16 octobre 1998, Pinochet est arrêté en Angleterre à la demande du juge espagnol Baltasar Garzón, puis remis au Chili parce que déclaré fou.

Luis Sepúlveda a écrit entre l'automne 1998 et 2000 dans différents journaux comme La Repubblica en Italie, El Pais en Espagne, TAC en Allemagne, Le Monde en France, des textes entre articles politiques, chroniques et littérature, pour évoquer ces événements et leurs conséquences. Tous ces textes explorent la mémoire des vaincus qui ne veulent ni oublier ni pardonner.

«J'écris pour résister à l'imposture, à l'escroquerie.»
cité par Le Canard enchainé

«Plume acérée, raisonnement implacable et surtout affirmation d'un devoir de mémoire qui ne souffre aucune objection.»
P. Kéchichian, Le Monde

Luis Sepúlveda est né en 1949 au Chili et vit actuellement en Espagne, dans les Asturies. Il est l'auteur, entre autres, du Vieux qui lisait des romans d'amour, du Monde du bout du monde, de la Folie de Pinochet, et tout dernièrement de La Fin de l'histoire. Il a écrit plusieurs livres pour les plus jeunes, dont l'Histoire d'une mouette et du chat qui lui apprit à voler. Il est traduit dans 50 pays.

logo fnacCommander ce livre sur Fnac.com

 
 
Passage choisi

JOURNÉES DE LUTTE

J'étais sur une autoroute italienne quand j'ai appris l'arrestation de Pinochet et, passé l'instant de joie, je me suis dépêché d'appeler ma compagne. Je voulais entendre sa voix. Je souhaitais qu'elle ne soit pas au courant, que ce soit moi précisément qui lui apprenne cette magnifique nouvelle, mais à peine eut-elle décroché que je perçus sa respiration altérée, son incrédulité, sa satisfaction, les tourbillons de souvenirs qui la ramenaient dans l'enfer de la Villa Grimaldi, à notre jeunesse abrégée d'un coup de griffe.
- On va devoir dresser un monument au juge Garzón, dit-elle d'une voix émue.
- Il y aura de longues journées de lutte pour obtenir qu'on extrade Pinochet en Espagne, répondis-je, et dès que j'eus raccroché, je me souvins que le 11 septembre 1973 nous avions aussi parlé de longues journées de lutte jusqu'à la victoire contre les putschistes et le retour à la normalité démocratique du Chili.
Cette lutte eut bien lieu et elle fut très dure. Pinochet, la droite chilienne et le département d'État américain, dirigé par Henry Kissinger, eurent recours à la cruauté, la torture, les disparitions, l'exil, la mort. Nous n'eûmes que le courage et les victimes.
Et elle fut longue cette lutte, au Chili et en exil. Les camarades de la résistance intérieure ne laissèrent pas un seul jour de répit à la dictature. Tandis que des dirigeants pusillanimes négociaient une sorte de nouveau modèle inspiré du Guépard, où tout devait changer pour que tout reste pareil, les résistants socialistes, communistes, chrétiens de gauche, du MIR et du Front patriotique Manuel Rodriguez se chargèrent de rappeler au dictateur, pendant seize ans, qu'il affrontait une dignité inspirée du Comte de Monte-Cristo, dont la devise Ni oubli ni pardon serait adoptée et maintenue, et ce malgré les efforts claudicants de ceux qui négociaient un retour à la normalité démocratique, retour que le dictateur n'accepta que lorsque, malgré les assassinats et les disparitions systématiques, il se vit affaibli face à un peuple qui résistait.
Pinochet fut arrêté à Londres pendant le mandat d'Eduardo Frei, le deuxième président "démocratique" post-dictature, dont la gestion se caractérisa par le fait de n'avoir pas touché aux atroces lois de la tyrannie et par le maintien de pactes passés avec Pinochet dans le dos du peuple. Il fut alors évident que ce serait le gouvernement chilien lui-même qui défendrait le tyran avec acharnement et s'opposerait à son extradition en Espagne.
(...)

logo fnacCommander ce livre sur Fnac.com

 
Nous contacter - Informations légales - Vous êtes éditeur ?