Avec Fnac.com,le site culturel Passagedulivre.com produit des chroniques littéraires pour mieux choisir vos livres préférés.

 

Les lecteurs de Livres Hebdo sont invités à découvrir sur Passagedulivre.com les plus beaux portraits des auteurs et des traducteurs.

 

Découvrez les interviews décalées des auteurs et des traducteurs.

 

Abonnez vous à la correspondance "Fnac.com et l'actualité des livres", envoyée chaque semaine à plus de 400 000 amoureux des livres. Vous y trouverez notamment les interviews décalées des écrivains et des traducteurs, et de courts extraits de vos livres préférés.

 

Amis éditeurs, une page de ce site a été spécialement conçue pour vous : la foire aux questions.

 

Bonne visite sur Passagedulivre.com !

 

.. Animus et anima

Couverture du livre Animus et anima

Date de saisie : 22/06/2017
Genre : Psychologie, Psychanalyse
Editeur : la Fontaine de Pierre, Paris, France
Auteur : Emma Jung

Prix : 10.00 €
ISBN : 9782902707690
GENCOD : 9782902707690 Archiver cette fiche
Commander ce livre sur Fnac.com Sorti le : 10/05/2017

 
 
4ème de couverture

Les recherches de C.G. Jung ont mis en évidence l'existence d'images ou de figures caractéristiques qui émergent en tout temps et en tout lieu, rappelle Emma Jung dans son introduction : le héros, le monstre, le magicien, la sorcière, l'enfant, etc. Jung nomme ces figures des «images primordiales ou archétypes», car ce sont des représentations tout à fait universelles et intemporelles.

«Parmi ces archétypes, dit-elle, il en est surtout deux auxquels on accorde une importance particulière, car ils font partie de la personnalité tout en prenant racine dans l'inconscient collectif ; ils forment une sorte de lien ou de passerelle entre le personnel et l'impersonnel, entre le conscient et l'inconscient. Jung a nommé ces deux figures - l'une masculine et l'autre féminine - l'animus et l'anima.» L'animus est la composante masculine de l'inconscient de la femme, et l'anima la composante féminine de l'inconscient de l'homme.

À l'aide de contes et de légendes, grâce aussi à son propre vécu de femme, à son expérience d'analyste, l'auteure entre dans les subtilités de la relation entre l'homme et la femme ; et elle montre que cette relation dépend aussi du lien qui se crée, à l'intérieur de soi, entre le masculin et le féminin. Sous la plume d'Emma Jung, la rencontre avec l'animus (pour une femme) et avec l'anima (pour un homme) semble être un processus naturel.

logo fnacCommander ce livre sur Fnac.com

 
 
Passage choisi

Extrait de l'introduction

Selon une conception primitive et proche de la nature, l'âme n'est pas une entité monolithique, mais une figure qui prend des formes variant à l'infini. Tous les peuples partagent la croyance que des esprits ou des âmes habitent l'être humain, qu'ils s'introduisent avant ou au moment de la naissance, ou pénètrent en lui ultérieurement pour y déployer leurs effets. Tantôt on les tient pour des esprits des ancêtres ou de la tribu, tantôt pour ce qu'on appelle des «âmes de la brousse», qui résident, pense-t-on, dans des animaux, tout en étant rattachées à un individu donné. Dans nos croyances populaires, dans les mythes et les contes de fées, une signification similaire est attribuée aux géants, nains, fées et magiciens, qu'ils soient bons ou méchants, ainsi qu'aux esprits des défunts et parfois même des animaux.
Des expériences familières peuvent avoir le même impact : de temps en temps, des états d'âme ou des émotions s'emparent de nous, des impulsions, des sentiments, des pensées et des images qui nous sont totalement étrangers. Ces émotions sont souvent en opposition flagrante avec nos convictions ou nos intentions propres, si bien qu'elles semblent constituer les expressions autonomes d'êtres différents de nous.
Quand saint Paul affirme : «Je ne fais pas le bien que je veux et commets le mal que je ne veux pas», il parle de la même expérience, il décrit ce qui se manifeste parfois en nous sous la forme d'une volonté étrangère faisant le contraire de ce que nous-mêmes voulons ou approuvons. Cette autre volonté ne fait pas nécessairement le mal, elle peut aussi vouloir le bien : nous la ressentons alors comme un être supérieur qui nous guide ou nous inspire, comme un esprit protecteur ou un génie, au sens du daimon de Socrate. C'est souvent quelque chose que nous ne pouvons pas qualifier de bon ou de mauvais, c'est une présence surprenante, différente de notre propre volonté et de notre propre pensée. Elle éveille en nous la sensation d'être animés ou possédés par des esprits étrangers.
Une autre source de telles représentations crée aussi une expérience immédiate que chacun peut vivre : c'est le dynamisme des rêves et des fantasmes.
Le rationalisme scientifique a occulté la signification de ces phénomènes et pris la conscience du moi pour la totalité de la psyché, mais la psychologie moderne est parvenue récemment à des conceptions qui ont une parenté surprenante avec les croyances très anciennes que nous venons d'évoquer. Elle considère en effet que le moi conscient n'est qu'une partie de la psyché. Certaines manifestations, qui apparaissent surtout dans des conditions inhabituelles de la vie psychique, ne peuvent quasiment pas s'expliquer autrement que par l'existence d'espaces psychiques qui ne sont pas de l'ordre de la conscience du moi. C'est de leurs activités et de leurs contenus que sont issus non seulement les rêves, mais aussi de nombreux autres symptômes ou manifestations qui seraient sinon incompréhensibles. Ces espaces psychiques situés hors de la conscience sont désignés par le terme «inconscient». Des chercheurs comme Janet, Flournoy, Breuer, Freud et autres ont fourni la preuve de l'existence de cette psyché inconsciente.
On ne peut toutefois pas se contenter de constater qu'il existe un inconscient, car cette notion n'exprime dans un premier temps que quelque chose de vague et de négatif. Il faut donc passer à l'étape suivante : pourquoi cet inconscient existe-t-il et que contient-il ?

 
 
Courrier des auteurs (en partenariat avec Fnac.com et lechoixdeslibraires.com)


1) Qui êtes-vous ? !
L'éditrice de ce livre.

2) Quel est le thème central de ce livre ?
La relation qui se crée entre un homme et une femme a pour pendant une autre relation, tout intérieure, celle qui existe, chez la femme, avec le masculin (partie de la femme que Jung a appelé animus) ; ou, chez l'homme, avec sa partie féminine (l'anima). Lorsque nous prenons conscience de la nature de cette partie complémentaire en nous, un échange beaucoup plus profond et vrai parvient à se faire jour entre hommes et femmes, une harmonie se vit.

3) Si vous deviez mettre en avant une phrase de ce livre, laquelle choisiriez-vous ?
«Il est d'une importance primordiale de faire la distinction entre soi-même et l'animus, de délimiter précisément sa zone d'influence. C'est l'unique façon de se soustraire aux conséquences désastreuses d'une possession par l'animus ou d'une identification à lui.» (p. 75) (Et, bien sûr, il en va de même avec l'anima pour un homme !)

4) Si ce livre était une musique, quelle serait-elle ?
Un très beau duo où les voix masculine et féminine se répondent, se mêlent, se suivent.

5) Qu'aimeriez-vous partager avec vos lecteurs en priorité ?
La passionnante découverte de la femme intérieure (pour un homme) et de l'homme intérieur (pour une femme). Au fil des expériences et des prises de conscience, on commence à percevoir que les liens qui se tissent entre un homme et une femme correspondent à un dialogue intérieur débouchant sur une union entre ces deux grands principes, le féminin et le masculin (le yin et le yang).

logo fnacCommander ce livre sur Fnac.com

 
Nous contacter - Informations légales - Vous êtes éditeur ?