Avec Fnac.com,le site culturel Passagedulivre.com produit des chroniques littéraires pour mieux choisir vos livres préférés.

 

Les lecteurs de Livres Hebdo sont invités à découvrir sur Passagedulivre.com les plus beaux portraits des auteurs et des traducteurs.

 

Découvrez les interviews décalées des auteurs et des traducteurs.

 

Abonnez vous à la correspondance "Fnac.com et l'actualité des livres", envoyée chaque semaine à plus de 400 000 amoureux des livres. Vous y trouverez notamment les interviews décalées des écrivains et des traducteurs, et de courts extraits de vos livres préférés.

 

Amis éditeurs, une page de ce site a été spécialement conçue pour vous : la foire aux questions.

 

Bonne visite sur Passagedulivre.com !

 

.. Hippocrate

Couverture du livre Hippocrate

Date de saisie : 19/06/2017
Genre : Médecine, Santé
Editeur : Belles lettres, Paris, France
Auteur : Jacques Jouanna

Prix : 19.00 €
ISBN : 978-2-251-44680-6
GENCOD : 9782251446806 Archiver cette fiche
Commander ce livre sur Fnac.com Sorti le : 23/05/2017

 
 
4ème de couverture

"La vie est courte, l'art est long", tel est le début des Aphorismes d'Hippocrate qui furent pendant des siècles, avec le Serment, la Bible des médecins. C'est là plus qu'une métaphore. Hippocrate fut représenté à l'époque byzantine comme un Christ en gloire tenant ouvert son livre des Aphorismes. Cette miniature du XIVe siècle (reproduite sur la couverture du présent ouvrage) est symbolique de la fortune exceptionnelle d'Hippocrate.
Célèbre dès son vivant, Hippocrate de Cos, au cours de plus de vingt siècles, par l'oeuvre conservée sous son nom, eut sur la pensée médicale une influence analogue à celle qu'a exercée Aristote sur la pensée philosophique. Même au XIXe siècle, les querelles d'école brandissent ou fustigent l'hippocratisme. Laennec se réclame encore de la pensée hippocratique.
Qui était Hippocrate ? Est-ce à juste titre qu'il passe pour être le père de la médecine ? Quelle était la vie quotidienne des médecins au siècle de Périclès, leur carrière, leur activité, leurs relations avec les malades ? Quelle était leur conception de la médecine, de la santé et de la maladie ? des rapports de la médecine et de la philosophie ? de la science et de la religion ? L'oeuvre attribuée à Hippocrate, constituée d'une soixantaine de traités médicaux, est d'une richesse et d'une diversité telles que ses multiples facettes permettent de répondre à ces questions et expliquent aussi les multiples lectures qui ont été faites de cette oeuvre au cours des siècles par les médecins ou les philosophes.
Même si l'oeuvre médicale est scientifiquement dépassée, elle demeure actuelle par sa profondeur humaine. De toute façon, elle reste et restera l'un des monuments les plus riches et les plus impressionnants de l'éveil de l'esprit scientifique en Grèce et dans le monde occidental. C'est avec l'oeuvre hippocratique que naît la science de l'homme.

Jacques Jouanna est professeur émérite de littérature et civilisation grecques à l'Université de Paris-Sorbonne. Il est Membre de l'Institut (Académie des Inscriptions et Belles Lettres) et directeur de la Collection des Universités de France (série grecque).

logo fnacCommander ce livre sur Fnac.com

 
 
Passage choisi

AVANT-PROPOS

«Hippocrate, déclare Sganarelle à Géronte dans le Médecin malgré lui de Molière, dit que nous nous couvrions tous deux. - Dans quel chapitre, s'il vous plaît ?, s'étonne Géronte. - Dans son chapitre des chapeaux», répond doctement Sganarelle. Hippocrate n'a évidemment jamais écrit de chapitre sur les chapeaux ; mais la plaisanterie de Molière, vraisemblablement issue de l'étrange discussion conservée par les biographes sur les raisons pour lesquelles on représentait Hippocrate avec la tête couverte, est symbolique de l'aura mythique qui environnait encore Hippocrate et son oeuvre au XVIIe siècle et même plus tard.
Considéré comme le «Père de la médecine», ce médecin grec du Ve siècle avant J.-C. s'est vu crédité d'une biographie semi-légendaire et d'une oeuvre énorme aux contours mal définis, dont l'autorité, d'après le témoignage de Molière, peut se comparer à celle de l'Évangile : pas plus que la parole divine, on ne conteste la parole hippocratique. «Puisque Hippocrate le dit, il faut le faire», s'incline Géronte en remettant son chapeau sur sa tête.
Des biographies plus ou moins tardives et même un cycle de récits byzantins de pure fiction sur la vie d'Hippocrate ont contribué à brouiller l'image du médecin et à en faire une figure idéale et mythique un peu analogue à celle d'Homère. Comme on montre dans l'île de Chios, à Dascalopétra, la pierre où enseignait Homère, on admire à Cos un «platane d'Hippocrate». Et de même que les poèmes homériques ont longtemps passé pour le commencement absolu de la poésie, les écrits hippocratiques étaient considérés comme la pierre fondatrice de l'édifice médical. L'étude de ces textes, connus directement ou par l'intermédiaire de commentaires, a longtemps nourri la théorie et la pratique médicales, jusqu'au milieu du XIXe siècle, sans parler du fameux «Serment d'Hippocrate» que prêtent encore sous une forme simplifiée et diversifiée les étudiants en médecine dans de nombreuses facultés lors de la soutenance de leur thèse.
On aurait pu craindre qu'à un excès de respect crédule ne succède un doute systématique s'appliquant tant à la personne d'Hippocrate qu'à l'oeuvre importante que l'Antiquité nous a léguée sous son nom. On aurait pu craindre qu'à partir du moment où les progrès scientifiques ont amené la médecine à prendre des voies différentes de celle d'Hippocrate, le médecin de Cos, après avoir été porté aux nues, ne tombe dans les oubliettes de l'Histoire. Il n'en est rien. Hippocrate appartient, par son oeuvre et par les différentes lectures de son oeuvre au cours de vingt-cinq siècles, à l'histoire des sciences et bénéficie du renouveau de cette discipline. De plus, il commence à trouver sa véritable place dans l'histoire de la Grèce classique grâce aux études des spécialistes de l'Antiquité, philologues, historiens et philosophes. Sa biographie et son oeuvre sont un témoignage irremplaçable sur la vie, sur la littérature et sur la pensée au siècle de Périclès. Son témoignage est aussi fascinant, à certains égards, que celui de l'historien Thucydide, de l'auteur tragique Euripide et du philosophe Platon, qui tous trois étaient contemporains d'Hippocrate et ont puisé dans son oeuvre divers enseignements qu'ils ont transposés et adaptés, chacun à sa manière.
Sans doute, la soixantaine d'écrits conservés sous son nom ne peut pas avoir été entièrement rédigée par Hippocrate en personne, ni même par ses disciples de l'école de Cos ; certains traités proviennent d'autres horizons, ou sont plus tardifs. Mais l'essentiel est antérieur à Aristote et forme, en dépit de divergences indéniables, un noyau ancien et globalement cohérent qui permet de définir une pensée hippocratique. Dès lors, même s'il faut renoncer au rêve impossible d'identifier à coup sûr les auteurs de cette oeuvre ample et diverse, on peut parler, à propos des auteurs de ces traités, de médecins hippocratiques au sens large du terme. La personnalité d'Hippocrate ne s'estompe pas pour autant. Au fur et à mesure que les analyses des philologues et les travaux des épigraphistes s'enrichissent mutuellement, la vie d'Hippocrate se dégage des limbes de l'hagiographie.

 
 
Revue de presse

Roger-Pol Droit - Le Monde du 25 mai 2017
Contrairement à Homère, Hippocrate a réellement existé...
Plus de traités médicaux lui sont attribués qu'il n'a pu en écrire. S'il faut rattacher ce vaste corpus à une école plutôt qu'à un seul auteur, sa cohérence globale et son ancienneté ne font aucun doute. Mais cela ne dit rien encore des pratiques médicales d'Hippocrate, de son éthique, de sa philosophie, de son humanité. Pour les toucher du doigt, il faut suivre le plus sûr des guides, ­Jacques Jouanna. Car il sait tout du maître, de ses textes, de leur élaboration, de leur postérité qui traverse les siècles jusqu'à ­Laënnec...
Cet Hippocrate, gros volume de synthèse, publié pour la première fois il y a un quart de siècle, a été mis à jour. L'enquête démêle allègrement le vrai du faux dans les sédiments des siècles et se lit avec une grande fluidité.

logo fnacCommander ce livre sur Fnac.com

 
Nous contacter - Informations légales - Vous êtes éditeur ?