Avec Fnac.com,le site culturel Passagedulivre.com produit des chroniques littéraires pour mieux choisir vos livres préférés.

 

Les lecteurs de Livres Hebdo sont invités à découvrir sur Passagedulivre.com les plus beaux portraits des auteurs et des traducteurs.

 

Découvrez les interviews décalées des auteurs et des traducteurs.

 

Abonnez vous à la correspondance "Fnac.com et l'actualité des livres", envoyée chaque semaine à plus de 400 000 amoureux des livres. Vous y trouverez notamment les interviews décalées des écrivains et des traducteurs, et de courts extraits de vos livres préférés.

 

Amis éditeurs, une page de ce site a été spécialement conçue pour vous : la foire aux questions.

 

Bonne visite sur Passagedulivre.com !

 

.. Trois grandes questions autour de la famille

Couverture du livre Trois grandes questions autour de la famille

Date de saisie : 19/06/2017
Genre : Psychologie, Psychanalyse
Editeur : Odile Jacob, Paris, France
Auteur : Aldo Naouri

Prix : 34.90 €
ISBN : 9782738136541
GENCOD : 9782738136541 Archiver cette fiche
Commander ce livre sur Fnac.com Sorti le : 24/05/2017

 
 
4ème de couverture

Voici, ici réunis, trois livres majeurs d'Aldo Naouri : Les Filles et leurs Mères, Les Pères et les Mères et Éduquer ses enfants.

Ils constituent une étape importante de la réflexion que le célèbre pédiatre n'a cessé de mener pour permettre aux parents de donner à leurs enfants les meilleures conditions possibles de développement.

Ce livre s'articule autour des trois questions essentielles de la famille : le rôle des mères, la place du père et ce dont l'enfant a impérativement besoin, la sécurité que lui apportent des parents assumant leurs rôles.

Il donnera l'occasion de montrer à nouveau que l'entreprise d'Aldo Naouri a toujours été d'aider les parents à faire de leurs enfants des adultes de qualité.

Ce livre est destiné à tous ceux qui veulent comprendre le sens de leur mission éducative et les vrais besoins de l'enfant.

Aldo Naouri a exercé la pédiatrie pendant une quarantaine d'années. Il est l'auteur de nombreux livres, parmi lesquels Les Filles et leurs Mères, Les Pères et les Mères, L'enfant bien portant, Éduquer ses enfants, qui ont connu un succès considérable.

logo fnacCommander ce livre sur Fnac.com

 
 
Passage choisi

Extrait de l'avant-propos

Trois grandes questions autour de la famille

Odile Jacob, mon éditeur, a récemment tenu à me faire part du lancement de sa collection «Books». Il lui semblait indispensable que j'y figure en un volume qui réunirait trois de mes ouvrages. Je n'ai rien trouvé à redire à cette initiative qui m'a semblé ressortir d'une politique éditoriale éminemment respectable mais qui m'était étrangère. J'ai accepté et j'ai moi-même choisi les trois livres en question dans la mesure où chacun d'eux constitue une étape importante de la réflexion que je n'ai pas cessé de mener tout au long de ma carrière de pédiatre, pour aider les parents à mieux comprendre leurs tâches respectives, à mieux les vivre et permettre ainsi à l'enfant de bénéficier des meilleures conditions possible pour son développement. Ces livres ont de surcroît une histoire qui mérite d'être contée tant elle colle à l'évolution - j'aurais préféré le terme d'involution qui traduit mieux mon ressenti - de notre société comme des sociétés occidentales en général.
Cette histoire remonte à déjà loin dans le temps.
En 1985, j'avais publié chez un précédent éditeur un ouvrage que j'avais intitulé Une place pour le père. J'y rapportais de façon minutieuse de nombreuses observations cliniques qui me permettaient de fournir la preuve que la santé physique et psychique de l'enfant était directement fonction de la place dévolue au père et occupée par lui au sein de la famille. Je montrais en même temps qu'il n'y avait que la mère pour donner cette place au père, lequel ne pouvait exister pleinement, même désigné comme tel, qu'en acceptant d'être ce qu'il est, à savoir en ne guignant pas la place de la mère et en étant autrement dit un «pas-mère».
L'éditeur de l'époque mit beaucoup de temps à publier l'ouvrage. Son personnel féminin - y compris l'attachée de presse - fit au demeurant tout ce qu'il fallait pour qu'il passe inaperçu. J'avais semble-t-il commis un impair en venant parler d'un personnage de la famille dont on pensait que Mai 68 l'avait à juste titre et à jamais évacué. L'ouvrage fit cependant un bruit retentissant pendant plusieurs mois. Il n'y eut pas un seul organe de presse dans toute la Francophonie, y compris extraeuropéenne comme le Canada, le Liban, les Antilles, plusieurs pays de l'Afrique francophone, la Nouvelle-Calédonie, etc., pour ne pas en parler, et toujours favorablement. Nombre de psychanalystes saluèrent mon travail dans la grande presse comme au sein de leurs propres revues. Les mouvements de défense des pères organisèrent des séminaires pour le commenter et me sollicitèrent pour soutenir leurs revendications. J'étais inondé de courrier. L'École nationale de la magistrature en fit le livre de l'année de toute une promotion. J'étais sollicité pour intervenir devant toutes sortes de publics, à la radio ou à la télévision, dans toute la France et dans les pays francophones européens. J'avais acquis une forme de réputation comme cela se passe souvent dans nos sociétés-spectacles. Dès que mon nom était prononcé la réaction immédiate était : «Ah, oui, le père !» Mais, sur les dispositifs sociétaux ou l'organisation de l'économie familiale, cela n'eut strictement aucun effet ni à terme ni à plus long terme.

logo fnacCommander ce livre sur Fnac.com

 
Nous contacter - Informations légales - Vous êtes éditeur ?