Avec Fnac.com,le site culturel Passagedulivre.com produit des chroniques littéraires pour mieux choisir vos livres préférés.

 

Les lecteurs de Livres Hebdo sont invités à découvrir sur Passagedulivre.com les plus beaux portraits des auteurs et des traducteurs.

 

Découvrez les interviews décalées des auteurs et des traducteurs.

 

Abonnez vous à la correspondance "Fnac.com et l'actualité des livres", envoyée chaque semaine à plus de 400 000 amoureux des livres. Vous y trouverez notamment les interviews décalées des écrivains et des traducteurs, et de courts extraits de vos livres préférés.

 

Amis éditeurs, une page de ce site a été spécialement conçue pour vous : la foire aux questions.

 

Bonne visite sur Passagedulivre.com !

 

.. Le livre des couleurs / O livro de como se fazem as cores (1462)

Couverture du livre Le livre des couleurs / O livro de como se fazem as cores (1462)

Date de saisie : 15/06/2017
Genre : Arts
Editeur : Presses universitaires du Midi, Toulouse
Auteur : Abraao ben Judah ibn Hayyim
Préface : Michel Larroche
Traducteur : Michel Larroche

Prix : 14.00 €
ISBN : 9782810704910
GENCOD : 9782810704910 Archiver cette fiche
Commander ce livre sur Fnac.com Sorti le : 01/06/2017

 
 
4ème de couverture

C'est en 1462 - et non en 1262 comme on le croyait jusqu'ici - qu'est confectionné Le Livre des couleurs (O livro de como se fazem as cores). Il a pour auteur un juif portugais, maître imprimeur, maître teinturier et, surtout, maître enlumineur : Abraão ben Judah ibn Hayyim, marrane exilé en Italie pour échapper aux persécutions de l'Inquisition. Son traité, rédigé en judéo-portugais et transcrit en caractères hébraïques, est d'une importance capitale pour l'histoire et la pratique de l'enluminure à la fin du Moyen Âge. Mais il est aussi riche d'enseignements pour les enlumineurs d'aujourd'hui, comme Michel Larroche, qui offre ici une première traduction française de ce texte réédité, nouvellement daté et dûment annoté par un praticien de haut niveau.

Calligraphe-enlumineur et chercheur, Michel Larroche se passionne pour les manuscrits médiévaux à peinture. Il concentre plus spécialement ses recherches sur les recettes et techniques de fabrication des couleurs qu'il fait renaître à travers des enluminures personnelles.

logo fnacCommander ce livre sur Fnac.com

 
 
Passage choisi

RECETTE POUR FAIRE DU BLEU

Si tu veux faire du bleu,
prends un morceau de ciel et mets-le dans une grande marmite,
que tu puisses poser sur le feu de l'horizon ;
ensuite, mélange le bleu avec un reste de rouge
du petit matin, jusqu'à dissolution ;
verse le tout dans un récipient bien propre,
pour qu'il n'y reste rien des impuretés du soir.
Enfin, tamise un reste de l'or du sable
de midi, jusqu'à ce que la couleur adhère au fond de métal.
Si tu veux, pour que les couleurs ne s'effacent pas
avec le temps, verse dans le liquide un noyau de pêche calciné.
Tu le verras se dissoudre, sans laisser de trace qu'une fois
tu l'as mis là ; et le noir de la cendre ne laissera même pas un reste d'ocre sur la
surface dorée. Alors, tu peux élever la couleur
à hauteur des yeux, et la comparer au bleu authentique.
Les deux couleurs te sembleront pareilles, sans que
tu puisses distinguer entre l'une et l'autre.
C'est ainsi que j'ai fait - moi, Abraham ben Judah ibn Hayyim,
enlumineur de Loulé - et j'ai laissé la recette à qui voudra,
un jour, imiter le ciel.

*

AVANT-PROPOS

Le 24 juillet 1476 est achevée à La Corogne (province de Galice en Espagne) la Bible de Kennicot, considérée comme le chef-d'oeuvre de l'enluminure religieuse sépharade. Commandée par Isaac, fils de Don Solomon de Braga, elle a été calligraphiée par Moïse ibn Zabara et peinte par l'enlumineur juif Joseph ibn Haïm. Mais cet artiste n'est pas le seul à porter ce patronyme. On trouve en effet la trace d'un certain Abraham ben Judah ibn Haïm ou Hayyim, lui aussi enlumineur et peut-être parent du Joseph précédemment cité. Il est l'auteur judéo-portugais d'un traité médiéval concernant la préparation des couleurs de l'enluminure sous le titre de Livro de como se fazem as cores (Livre sur la façon de fabriquer les couleurs ou Livre des couleurs).
Ce court manuscrit dont la langue de base est le portugais archaïque, mais transcrit en caractères hébraïques, s'il n'est pas inconnu des chercheurs (il a fait l'objet de plusieurs communications - celles d'Antonio João Cruz et Luis Urbano Afonso ou celle d'Inès Villela-Petit, entre autres - et a constitué le sujet de la thèse de Devon Strolovitch), reste encore inédit en France et n'a jamais été traduit en français. Double tâche qui a été menée à bien, d'une part, à partir de la transcription du manuscrit original publiée en 1960 par A. Moreira de Sâ, et, d'autre part, avec l'aide d'Anne-Marie Quint-Abrial, spécialiste de la langue et de la littérature portugaises, qui avait découvert l'existence d'Abraham ibn Hayyim grâce au beau poème de Nuno Júdice que nous publions en exergue.
La présente étude va cependant au-delà du seul travail d'édition et de traduction d'un texte très difficile qui demandait la collaboration de deux spécialistes bien différents : l'un capable de résoudre les problèmes nés de la complexité de la langue arabo-italo-judéo-portugaise utilisée par l'auteur ou le copiste du manuscrit ; l'autre expert dans le domaine de l'enluminure médiévale latine. Se posait impérativement, en effet, la question de la date de rédaction du traité concerné, à savoir celle de 1262 proposée par l'orientaliste Giovanni Bernardo de Rossi en 1803, tandis que s'imposait un approfondissement de l'analyse du contenu des recettes du traité afin d'en dégager l'originalité par rapport aux autres traités médiévaux connus et faisant référence en la matière.
Un premier volet sera donc consacré, à partir d'une remise en cause de la date de 1262, à l'établissement d'une nouvelle datation grâce à l'exploitation de données biographiques (la carrière d'Abraham ben Judah ibn Hayyim), matérielles (les filigranes), numismatiques (les monnaies d'Aragon, de Castille et de Portugal), techniques (l'usage du burin buli 'no) et textuelles (le colophon du manuscrit). Et un deuxième volet s'attachera à l'examen d'aspects rédactionnels (parts respectives de l'auteur et du copiste), linguistiques (le plurilinguisme), contextuels (les sources et les influences) et comparatistes (traités antérieurs et recettes inédites), afin de mieux dégager toute l'importance et tout l'intérêt artistique et historique de ce remarquable Livre des couleurs.
(...)

logo fnacCommander ce livre sur Fnac.com

 
Nous contacter - Informations légales - Vous êtes éditeur ?