Avec Fnac.com,le site culturel Passagedulivre.com produit des chroniques littéraires pour mieux choisir vos livres préférés.

 

Les lecteurs de Livres Hebdo sont invités à découvrir sur Passagedulivre.com les plus beaux portraits des auteurs et des traducteurs.

 

Découvrez les interviews décalées des auteurs et des traducteurs.

 

Abonnez vous à la correspondance "Fnac.com et l'actualité des livres", envoyée chaque semaine à plus de 400 000 amoureux des livres. Vous y trouverez notamment les interviews décalées des écrivains et des traducteurs, et de courts extraits de vos livres préférés.

 

Amis éditeurs, une page de ce site a été spécialement conçue pour vous : la foire aux questions.

 

Bonne visite sur Passagedulivre.com !

 

.. Le départ

Couverture du livre Le départ

Date de saisie : 15/06/2017
Genre : Théâtre
Editeur : Lansman éditeur, Carnières, Belgique
Auteur : Mireille Bailly

Prix : 11.00 €
ISBN : 9782807101456
GENCOD : 9782807101456 Archiver cette fiche
Commander ce livre sur Fnac.com Sorti le : 02/05/2017

 
 
4ème de couverture

Il est 19h pile. A 35 ans, bien cravaté, avec sur le dos le costume de son père et à la main la valise de sa mère, Le Fils est prêt pour le grand départ. Mais comme disait Brel, ce qu'il y a de difficile pour un homme qui habiterait Vilvoorde et voudrait aller à Hong-Kong, ce n'est pas d'aller à Hong-Kong, c'est de quitter Vilvoorde.

Le droit à la différence, les rapports de classe, la violence des relations familiales sont au centre de cette pièce qui, souvent drôle, flirte avec le surréalisme et l'absurde.

Le départ est une invitation à voler de ses propres ailes, même et surtout s'il s'agit d'avancer à contre-courant.

*

Mireille Bailly est une comédienne belge que l'on retrouve à l'affiche sous la direction de nombreux metteurs en scène et dans le générique de la plupart des films des frères Dardenne. Depuis quelques années, elle écrit également pour le théâtre.

logo fnacCommander ce livre sur Fnac.com

 
 
Passage choisi

1

La mère : Est-ce que j'aurai encore des ailes ?

Le père : Passe-moi l'sel.

La mère : Un jour.

Le père : Le sel.

La mère : Des ailes...

Le père : Le sel, je te dis !

La mère : Je sais pas.

Le père : Pas assez salé ce truc.

La mère : J'aimerais bien avoir des ailes.

Le père : J'aime bien salé, moi.
Le sel, y a que ça d'vrai, ça rehausse tout.

La mère : J'ai déjà eu ça, des ailes... Être légère, voler...

Le père : Tu dis ?

La mère : Rien.

Le père : Ben tais-toi alors.

(La mère soupire)

Tu parles si tu as à dire sinon tu ne parles pas.

La mère : Je disais j'aimerais bien avoir des ailes.

Le père : Si tu n'as rien à dire, tu te tais.

La mère : Pas toi ?

Le père : Quoi pas moi ?

La mère : Des ailes, ça ne te dirait pas à toi ?

...

Si on repeignait ?

On pourrait repeindre, c'est triste non ?

Le père : Quoi ? Où ? Où c'est triste ?
Tu vois de la tristesse toi ? Moi pas.

La mère : C'est tout de même un peu triste.
On pourrait repeindre.

Le père : Faut voyager, traverser l'eau. Là-bas, de l'autre côté, tu verras de la tristesse. Ici c'est pas triste. Ici c'est l'Europe, l'Europe c'est pas triste. L'Europe tout le monde veut y venir et si tout le monde veut y venir, c'est que c'est pas triste, c'est gai. L'Europe c'est gai et toi tu vis en Europe. Donc repeindre, non. On repeint pas quand c'est gai même si on trouve ça triste, ce serait du gaspillage. Y a des tas de gens tristes qui sont dans le besoin, qui frappent à notre porte et toi tu ne penses qu'à gaspiller, gaspiller, gaspiller !
Repeindre ? Et avec quel fric ? T'en as toi du fric ? J'en ai moi ?
On repeint pas. Il y a d'autres priorités.
On repeint pas.
C'est gai ici.
...

Moi je trouve ça gai.

En quelle couleur ?

la mère : Je ne sais pas moi. Jaune ?

le père : Ben voyons la couleur de la pisse ! Ça c'est une bonne idée. Vivre entouré de pisse, baigner en permanence dans l'urine de nos murs, en voilà de la gaîté. Tu ne trouves pas qu'on est déjà assez dans la merde.
Tiens, tu me coupes l'appétit.

(Entre le fils, une valise à la main)

Le fils : Papa, maman, il est 19h pile. Pile poil. Bon appétit.

(Silence. Le père et la mère regardent le fils fixement)

Le père et la mère (en choeur) : Merci.

...

La mère : Qu'est-ce qui se passe ?
(Un temps. Le père fusille le fils du regard)

logo fnacCommander ce livre sur Fnac.com

 
Nous contacter - Informations légales - Vous êtes éditeur ?