Avec Fnac.com,le site culturel Passagedulivre.com produit des chroniques littéraires pour mieux choisir vos livres préférés.

 

Les lecteurs de Livres Hebdo sont invités à découvrir sur Passagedulivre.com les plus beaux portraits des auteurs et des traducteurs.

 

Découvrez les interviews décalées des auteurs et des traducteurs.

 

Abonnez vous à la correspondance "Fnac.com et l'actualité des livres", envoyée chaque semaine à plus de 400 000 amoureux des livres. Vous y trouverez notamment les interviews décalées des écrivains et des traducteurs, et de courts extraits de vos livres préférés.

 

Amis éditeurs, une page de ce site a été spécialement conçue pour vous : la foire aux questions.

 

Bonne visite sur Passagedulivre.com !

 

.. Le jour où les lions mangeront de la salade verte

Couverture du livre Le jour où les lions mangeront de la salade verte

Date de saisie : 11/07/2017
Genre : Romans et nouvelles - français
Editeur : Eyrolles, Paris, France
Auteur : Raphaëlle Giordano

Prix : 16.00 €
ISBN : 9782212564471
GENCOD : 9782212564471 Archiver cette fiche
Commander ce livre sur Fnac.com Sorti le : 01/06/2017

 
 
4ème de couverture

L'homme est un lion pour l'homme. Et les lions ne s'embarrassent pas de délicatesse. Sûrs de leur bon droit, ils imposent leurs vues sans conscience de leur égocentrisme et de leur appétit excessif pour les rapports de force. Ces lions, nous les croisons tous les jours : automobiliste enragé, conjoint gentiment dénigrant, chef imbu de pouvoir, mère intransigeante qui sait mieux que nous ce qui est bon pour nous...

C'est ce que Romane appelle : la «burnerie».

Trentenaire passionnée et engagée, Romane accompagne ces félins mal embouchés vers davantage d'humanité. Elle a créé une société qui leur propose un programme unique en son genre, relooking intégral de posture et de mentalité.

Parmi ses nouveaux participants figurent de beaux spécimens. Surtout un : Maximilien Vogue, célèbre homme d'affaires, PDG d'un grand groupe de cosmétiques, charismatique en diable, mais horripilant archétype de burnerie !

Saura-t-elle le faire évoluer pour qu'il exprime autrement sa puissance intérieure, avec plus de justesse et de respect pour autrui ? Une évidence : elle va avoir du fil à retordre.

Raphaëlle Giordano est écrivain, experte en créativité et développement personnel. Elle signe ici son deuxième roman, après le best-seller international la deuxième vie commence quand tu comprends que tu n'en as qu'une.

logo fnacCommander ce livre sur Fnac.com

 
 
Passage choisi

1

Une giclée de rouge sang est projetée sur le sable de l'arène, comme un dripping sur une oeuvre de Jackson Pollock. Au milieu de ce tableau vivant, un taureau, écrasante masse noire opaque, se détache impitoyablement sur le sable. La tauromachie élève sa discipline au rang d'art et la foule agglutinée, le regard avide, boit jusqu'à la lie la coupe de sa fascination morbide...
Le monstre gratte le sable brûlant. Son sabot griffe le sol, tel la fourche d'un mauvais diable, sa puissance mâle incarnant, malgré elle, le Mal en puissance... Face à lui, un homme en habit de lumière, totalement absous de ses parts d'ombre par un public conquis d'avance. Duel des ego. Orgueil mâle piqué au vif par les banderilles. Naseaux et narines frémissent d'un même désir de vaincre. Le toréador anime alors d'un geste leste le drapeau rouge, comme un fulgurant trait de pinceau provocateur. Le manège s'accélère soudain.
La bête bondit à une vitesse ahurissante et tout se met à tourner. La vision des corps, dans ce mouvement anarchique, se déstructure, donnant à la scène un faux air du Guernica de Picasso. Stupeur ! Le toréador roule dans la poussière pour esquiver 1 attaque. Le taureau achève son tour de la piste, puis revient à la charge et bondit, révélant deux magistrales gonades ballottées, tribut ou fardeau de virilité... Un hurlement sort de la bouche du toréador, se mêlant au râle glauque de la bête. La bouche béante devient de plus en plus grande, jusqu'à devenu-un terrifiant trou noir, prêt à tout aspirer dans son néant mortel.
Romane s'éveilla en sursaut. Des perles de sueur suintaient sur son front. Ce n'était pas la première fois qu'elle faisait ce rêve.
C'est le trac, se dit-elle en étirant ses membres douloureux. Le cauchemar revenait avant chaque importante conférence publique à donner. L'insupportable sonnerie de son téléphone portable se remit à strider. La jeune femme grogna avant de glisser son doigt nerveux sur la paroi lisse de l'écran pour mettre un terme à ce supplice sonore.
14 h 30. Les minutes ne faisaient jamais de quartier en pareil cas et s'égrenaient impitoyablement. Pas de temps à perdre. Romane bondit hors de son lit et chassa d'une main preste les signes de sieste sur son visage. Elle noua rapidement ses longs cheveux bouclés bruns en un chignon sauvage dans lequel elle planta le premier crayon venu en guise de peigne. Son négligé tomba à ses pieds sans résistance tandis qu'elle pénétrait dans la cabine de douche. Le pommeau eut tout loisir d'observer les courbes franches de ce joli corps vallonné de trentenaire sportive et ses chromes auraient probablement rougi s'il avait eu forme humaine.
Puis Romane se sarcophagea dans une immense serviette et frotta le miroir d'un poing pressé pour dessiner un trou dans la buée.
Je suis ravie de venir vous parler aujourd'hui d'un thème qui m'est cher et qui nous concerne tous : la burnerie dans notre vie de tous les jours !
(...)

logo fnacCommander ce livre sur Fnac.com

 
Nous contacter - Informations légales - Vous êtes éditeur ?