Avec Fnac.com,le site culturel Passagedulivre.com produit des chroniques littéraires pour mieux choisir vos livres préférés.

 

Les lecteurs de Livres Hebdo sont invités à découvrir sur Passagedulivre.com les plus beaux portraits des auteurs et des traducteurs.

 

Découvrez les interviews décalées des auteurs et des traducteurs.

 

Abonnez vous à la correspondance "Fnac.com et l'actualité des livres", envoyée chaque semaine à plus de 400 000 amoureux des livres. Vous y trouverez notamment les interviews décalées des écrivains et des traducteurs, et de courts extraits de vos livres préférés.

 

Amis éditeurs, une page de ce site a été spécialement conçue pour vous : la foire aux questions.

 

Bonne visite sur Passagedulivre.com !

 

.. Requiem pour le père Jacques Hamel

Couverture du livre Requiem pour le père Jacques Hamel

Date de saisie : 12/07/2017
Genre : Religion, Spiritualité
Editeur : Bayard, Montrouge, France
Auteur : Mohammed Nadim
Préface : Dominique Lebrun, Archevêque de Rouen.

Prix : 12.90 €
ISBN : 9782227492202
GENCOD : 9782227492202 Archiver cette fiche
Commander ce livre sur Fnac.com Sorti le : 14/06/2017

 
 
4ème de couverture

«Mon père,
J'aurais aimé vous connaître de près, que l'on soit amis, mais nous le sommes déjà après votre exil forcé. J'aurais aimé vous connaître avant votre départ dans ces derniers jours qui vont bientôt fermer l'été. Vous qui dormiez si peu pour veiller sur les autres, qui aviez la bonté pour unique patrie...»
Mohammed Nadim

«J'essaie, avec d'autres disciples de Jésus, que vous avez la bonté de citer, de suivre les pas de mon maître et de sa prière : Pardonne-leur, ils ne savent pas ce qu'ils font. Chaque page de votre Requiem m'y encourage. De cela, et de votre livre, plus encore, de l'ouverture de votre coeur, je vous suis infiniment reconnaissant.»
Mgr Dominique Lebrun, archevêque de Rouen

Mohammed Nadim vit et travaille au sud de l'Algérie. Requiem pour le père Jacques Hamel est son premier livre en hommage au prêtre assassiné le 26 juillet 2016, dans sa 86e année, dans l'église de Saint-Étienne-du-Rouvray.

logo fnacCommander ce livre sur Fnac.com

 
 
Passage choisi

Mon père,
Paix à votre âme mon père.
Paix à votre âme.
Je suis musulman, croyant et je vous écris cette lettre qui vous arrivera, peut-être, tard ce soir ou demain matin aux premières cantilènes de l'aube, car à l'heure je vous écris ces mots, à l'heure où je vous parle, vous devez être sur le pont de ce dernier bateau qu'on devine, à peine, on dirait un vaisseau gothique sortant des brumes qui vient de prendre la mer, où flotte sur le mât un drapeau de l'outre-tombe en exergue, où peut-être dans une diligence pour un départ immédiat, que tirent des chevaux assoiffés à qui on tient un peu trop la bride, qui ont hâte d'arriver à la dernière demeure pour se désaltérer et boire un peu d'eau, ou peut-être êtes-vous monté chez vous pas à pas avec le soleil qui rejoint sa chrysalide ou la lune brune que cache des nuages étranges.
Vous voyagerez comme voyagent les îles. Vous glisserez de flot en flot, doucement, avec ce vent favorable qui racle les vagues pleines de métamorphoses, tombeaux ouverts, mnémoniques, jusqu'à la dernière étreinte avec les rives et même au-delà du seuil, dans un silence furtif. Vous partez vers ce pays lointain, qu'on dit si étendu, au point de n'avoir ni bornes, ni frontières franches, on dit même qu'il est sans limites.
Vous arriverez, après un long parcours, pour une naissance éternelle, exténué et fourbu. Et sans la moindre halte dans un caravansérail ou dans un humble refuge, vous arriverez sans doute dans un pâle sommeil, dans un état second qui n'aspire qu'au repos, signe des voyageurs qui ont pris un chemin sans fin, une longue route.
Il me plaît de vous rappeler mon père, que si vous avez été guidé par le destin vers le royaume des morts, je dirais le repos éternel, je dirais la maison paisible ou le royaume de l'innocence, il me plaît de vous dire que votre souvenir ne se couvrira jamais, tant que les mémoires passent d'homme en homme, tant que l'histoire raconte, ne se couvrira jamais ni de brume, ni de cendre, ni d'oubli, ni d'ombre, que pour nous tous, vous êtes l'éternel prêtre de votre paroisse de Saint-Étienne-du-Rouvray, voyageur infatigable, parti pour un exil momentané ou pour une mission dans des contrées lointaines, et qui attend pour rentrer une accalmie du Pacifique ou le passage des saisons, ou peut-être avez-vous pris une longue retraite ou vous êtes-vous assoupi, et dès que la lumière couleur d'été déferlera à nouveau sur le monde, vous reprendrez la route, ou alors, après tant d'années d'expédition et de longues chevauchées, est-ce juste l'absent qui se repose.
Vous êtes toujours parmi nous mon père, car nous avons du mal à associer votre départ à l'adieu, encore moins à l'idée de la mort et à ses myriades d'histoires controuvées et de visites inattendues, improbables, mais libre à vous si vous songez que vous ne reviendrez plus nous voir, par une nuit printanière ou lorsque l'éclair gronde, nous restons à l'affût, à guetter votre retour avec l'étoile du matin pour vous accueillir parmi nous, à moins que votre retour ne soit du domaine du sacré !
(...)

logo fnacCommander ce livre sur Fnac.com

 
Nous contacter - Informations légales - Vous êtes éditeur ?