Avec Fnac.com,le site culturel Passagedulivre.com produit des chroniques littéraires pour mieux choisir vos livres préférés.

 

Les lecteurs de Livres Hebdo sont invités à découvrir sur Passagedulivre.com les plus beaux portraits des auteurs et des traducteurs.

 

Découvrez les interviews décalées des auteurs et des traducteurs.

 

Abonnez vous à la correspondance "Fnac.com et l'actualité des livres", envoyée chaque semaine à plus de 400 000 amoureux des livres. Vous y trouverez notamment les interviews décalées des écrivains et des traducteurs, et de courts extraits de vos livres préférés.

 

Amis éditeurs, une page de ce site a été spécialement conçue pour vous : la foire aux questions.

 

Bonne visite sur Passagedulivre.com !

 

.. Pacifique

Couverture du livre Pacifique

Date de saisie : 28/09/2017
Genre : Romans et nouvelles - étranger
Editeur : Cambourakis, Paris, France
Auteur : Tom Drury
Traducteur : Nicolas Richard

Prix : 22.00 €
ISBN : 9782366242836
GENCOD : 9782366242836 Archiver cette fiche
Commander ce livre sur Fnac.com Sorti le : 23/08/2017

 
 
4ème de couverture

Tout est bouleversé dans le comté de Grouse.
Dan, ex-sheriff devenu détective privé, enquête sur les agissements de Jack Snow, impliqué dans un trafic de fausses reliques celtes. L'affaire se complique à l'arrivée de Sandra Zulma, étrange jeune femme férue de mystique celte en quête d'une pierre sacrée qui lui permettrait d'accomplir la mission dont elle se sent investie.
Une histoire riche en rebondissements, servie par des dialogues aussi décalés que maîtrisés et des rencontres avec des personnages à la fois attachants et saugrenus entre ce village et Los Angeles. Intrigue pseudo-policière teintée d'une forme de comédie humaine, "Pacifique" combine une fantaisie, une folie diffuse, un sens magique de l'existence et de la narration caractéristiques de l'univers singulier de Tom Drury.

Entre la Cité des Anges et le Midwest, Tom Drury poursuit son épatante comédie humaine. Cultivant l'art du détail et du dialogue, il déploie une fantaisie, une folie diffuse, un sens magique de l'existence et de la narration qui dessinent un univers romanesque singulièrement attachant.

logo fnacCommander ce livre sur Fnac.com

 
 
Passage choisi

CHAPITRE UN

Tiny et Micah étaient assis sur le porche derrière la maison où ils habitaient, non loin du bourg de Boris, ils regardaient le soleil décroître derrière la voie ferrée et les arbres.
«Disons que tu as quelque chose sur toi, dit Tiny.
- Ouais ? Comme quoi ?» Micah, quatorze ans, était coiffé d'un bonnet vert sapin. Ses cheveux recourbaient comme des plumes autour de ses paisibles yeux marron.
«Un truc de valeur, dit Tiny. Ce cendrier, là. Disons que ce cendrier a de la valeur.»
Le cendrier était en verre, de couleur verte, avec des coquillages jaunis collés sur le bord. Au départ, il venait probablement du Yellowstone ou d'un endroit touristique de ce genre. Il aurait pu avoir de la valeur. Micah le prit, marcha jusqu'au bout du porche puis revint sur ses pas.
«Bien, dit Tiny. Un objet de valeur, tu le tiens devant toi et jamais sur le côté.
- C'est juste que je voulais pas faire tomber les cendres.
- Maintenant, disons que tu te bagarres.
- Ouais, ça non, je le fais pas.
- Ce que tu fais c'est que tu leur fonces tête baissée dans le plexus solaire. C'est inattendu.
- Moi, en tout cas, je m'y attendrais pas.
- Tu parles, personne s'y attend, dit Tiny. Des fois les gens s'évanouissent. Ils tombent presque à la renverse.
- Pigé.
- Et ne prends jamais, jamais de carte de crédit.
- Comment je rembourserais ?
- Tu pourrais pas. C'est justement ça, l'idée.»
C'était une fraîche soirée de mai. Le ciel rouge ombrageait l'herbe, l'appentis et la maison.
«Tu veux toujours y aller ? demanda Tiny. Tu peux changer d'avis quand tu veux.
- Papa, je suis jamais monté dans un avion.
- On pourrait demander à Paul Francis de te faire faire un tour. -Je veux dire un vrai avion.»
Tiny opina du chef. «Je disais ça juste histoire de dire quelque chose.»
Un épervier de Cooper à queue barrée arriva de l'ouest et atterrit sur la branche d'un arbre aux feuilles toutes neuves.
«Regarde, ton épervier est là, dit Tiny. Venu te dire au revoir.»
Dan Norman sortit de sa maison, il portait une table cassée en plusieurs morceaux. Louise et lui habitaient encore à la vieille ferme Klar, sur la colline.
La table s'était écroulée dans la salle de séjour. Elle n'avait pas cédé sous un poids inhabituel et ni Dan ni Louise n'étaient dans les parages quand elle s'était affalée. La table avait manifestement fait son temps, voilà tout.
Une voiture s'avança lentement dans l'allée, une femme en sortit et se tint dans le halo jaune de la lumière du jardin. Elle avait de longs cheveux blonds, portait une robe rouge plissée et des gants blancs.
«Vous vous souvenez pas de moi, dit-elle.
- Si, dit Dan. Joan Gower.»
Il fit passer les bouts de table du bras droit au gauche et ils se serrèrent la main.
«Saviez-vous qu'on a droit à une deuxième chance, shérif ? fit Joan.
- Parfois. Je dirais que ça, je le savais.
(...)

 
 
Revue de presse

Eric Neuhoff - Le Figaro du 28 septembre 2017
Nouveau volet de la chronique drolatique de Grouse County, dans le Midwest, entre intrigue pseudo-policière et comédie humaine.

logo fnacCommander ce livre sur Fnac.com

 
Nous contacter - Informations légales - Vous êtes éditeur ?