Avec Fnac.com,le site culturel Passagedulivre.com produit des chroniques littéraires pour mieux choisir vos livres préférés.

 

Les lecteurs de Livres Hebdo sont invités à découvrir sur Passagedulivre.com les plus beaux portraits des auteurs et des traducteurs.

 

Découvrez les interviews décalées des auteurs et des traducteurs.

 

Abonnez vous à la correspondance "Fnac.com et l'actualité des livres", envoyée chaque semaine à plus de 400 000 amoureux des livres. Vous y trouverez notamment les interviews décalées des écrivains et des traducteurs, et de courts extraits de vos livres préférés.

 

Amis éditeurs, une page de ce site a été spécialement conçue pour vous : la foire aux questions.

 

Bonne visite sur Passagedulivre.com !

 

.. Sous les serpents du ciel

Couverture du livre Sous les serpents du ciel

Date de saisie : 01/08/2017
Genre : Romans et nouvelles - français
Editeur : Rivages, Paris, France
Auteur : Emmanuel Ruben

Prix : 20.00 €
ISBN : 9782743640569
GENCOD : 9782743640569 Archiver cette fiche
Commander ce livre sur Fnac.com Sorti le : 16/08/2017

 
 
4ème de couverture

Un matin d'automne, au milieu du XXIe siècle, près d'une vieille ville orientale, quelque part entre la mer et le désert. Les premiers pans du grand barrage qui sépare les îles du Levant se fissurent. Pendant la chute du mur, quatre hommes prennent la parole à tour de rôle et imaginent le futur. Mais leur passé les rattrape, car tous se souviennent de la mort de Walid, un adolescent qui, vingt ans auparavant, faisait voler son cerf-volant au-dessus de la frontière lorsqu'il fut assassiné dans des conditions mal élucidées.
Chacun, selon son point de vue, raconte l'histoire de ce jeune révolté. Mais la voix de Walid se mêle peu à peu à celle des quatre narrateurs, pour dire le vrai sens de sa révolte. Des choeurs de femmes l'accompagnent dans cette quête, chantant la tristesse et la beauté d'une terre écartelée, où les hommes n'ont jamais fait que promettre la guerre et profaner la paix.
Dans ce roman choral aux accents d'épopée, Emmanuel Ruben explore de nouveau la frontière de l'Occident et malmène la géographie réelle pour nous proposer une vision renouvelée d'une Histoire sans fin.

Né en 1980, Emmanuel Ruben est l'auteur de plusieurs livres - romans, récits, essais - parmi lesquels La Ligne des glaces (Rivages, 2014) et Jérusalem terrestre (Inculte, 2015).

logo fnacCommander ce livre sur Fnac.com

 
 
Passage choisi

Daniel

Tu es mort il y a vingt ans. Tu es mort à l'âge de quinze ans, Walid, et j'ai honte, parfois, quand je pense que j'ai déjà vécu la moitié d'un siècle et fait trois fois le tour de la planète tandis que ton peuple tourne en rond depuis tant d'années sur ses îles mutilées en attendant sa libération. Mais tu avais raison, Walid, de croire que s'ouvriraient un jour les vannes de l'espoir. Tu avais raison d'imaginer le jour où céderait le grand barrage prenant ton archipel en otage. Tu disais : nous réduirons en poussière ce béton sinistre qui nous assiège, nous ferons de ces remparts hideux la plus belle réserve de projectiles au monde, et nous les lancerons sur vos miradors, sur vos guérites, sur vos gratte-ciel, sur vos pare-brise grillagés, nous ferons pleuvoir sur vos crânes chauves et vos faces craintives la plus belle cascade de caillasses jamais vue. Car la colère était trop grande, l'eau vive que vous étiez se changeait en lave, une lave en fusion qui grondait, qui bouillonnait dans vos coeurs révoltés ; la marmite rouillée des légendes avait débordé plusieurs fois dans le passé, mais cette fois-ci, elle était vraiment sur le point d'exploser.
Tu avais raison, Walid, et j'avais tort de te répondre que ce béton profane et muet plongeait ses racines très profondément dans la terre. Trois mille ans d'histoire ressassée, mythifiée, divinisée, finissent par vous aveugler : à force de vivre parmi tous ces vieux livres et ces vieilles pierres, vous devenez insensible au temps qui passe, vous vous transformez vous-même en roc ou en parchemin, vous oubliez que la vie vaut la peine d'être vécue, et vous êtes déjà trop vieux, ou alors il fait déjà nuit au fond de vous le jour où vous osez lever le nez en l'air pour scruter le ciel et lire dans l'aspect des nuages qui passent le visage de la ruine qui vous menace.
J'ai appris la nouvelle ce matin, dès mon retour en Europe. Ayant raté ma correspondance à cause des contrôles de plus en plus tatillons, j'ai dû passer la nuit dans un petit hôtel banal et standardisé comme on en trouve aujourd'hui à chaque rond-point dans les grandes bulles radioprotégées qui enveloppent nos aérovilles et se ressemblent toutes. Réveillé par l'insomnie des voyageurs professionnels qui ne savent plus dans quel lit, dans quelle chambre, dans quelle ville, dans quel pays le jour naissant les cueillera, j'ai passé les dernières heures de la nuit à trépigner d'impatience dans un salon vitré et climatisé, sous des dizaines d'écrans suspendus, en attendant l'heure du petit déjeuner ; j'avais hâte de regagner le tarmac de l'aéroport, de reprendre un avion et de retrouver le sol du pays natal pour y commencer une nouvelle vie.
(...)

logo fnacCommander ce livre sur Fnac.com

 
Nous contacter - Informations légales - Vous êtes éditeur ?