Avec Fnac.com,le site culturel Passagedulivre.com produit des chroniques littéraires pour mieux choisir vos livres préférés.

 

Les lecteurs de Livres Hebdo sont invités à découvrir sur Passagedulivre.com les plus beaux portraits des auteurs et des traducteurs.

 

Découvrez les interviews décalées des auteurs et des traducteurs.

 

Abonnez vous à la correspondance "Fnac.com et l'actualité des livres", envoyée chaque semaine à plus de 400 000 amoureux des livres. Vous y trouverez notamment les interviews décalées des écrivains et des traducteurs, et de courts extraits de vos livres préférés.

 

Amis éditeurs, une page de ce site a été spécialement conçue pour vous : la foire aux questions.

 

Bonne visite sur Passagedulivre.com !

 

.. Les prétendants 2007

Couverture du livre Les prétendants 2007

Date de saisie : 18/01/2007
Genre : Documents Essais d'actualité
Editeur : Pocket, Paris, France
Auteur : Alain Duhamel

Prix : 6.20 €
GENCOD : 9782266166362 Archiver cette fiche
Commander ce livre sur Fnac.com Sorti le : 18/01/2007

 
 
4ème de couverture

En 2007, les Français éliront leur nouveau président de la République. À cette occasion, la réalité du pouvoir sera confiée à un seul homme (ou à une seule femme...). Telle est notre étrange démocratie : le Président élu pour cinq ans est, chez nous, un monarque républicain.
Dans ces conditions, les prétendants se pressent et chaque parti, chaque formation politique, chaque sensibilité doit présenter son champion. Ce livre tente de faire l'évaluation des prétendants les plus logiques : les challengers, les outsiders, les possibles figurants, l'objectif étant de mesurer les chances et les aptitudes des candidats. Avec, bien sûr, une part de subjectivité, contrepartie nécessaire à la franchise.

«Il y a là tout Duhamel aussi : le grand classicisme français dans l'art du portrait, des vacheries habillées d'un raisonnement tout en nuances, une grande connaissance des hommes, des partis, du pouvoir, des convictions personnelles (...).»

Raphaëlle Bacqué - Le Monde

Avant-propos inédit de l'auteur qui parle de... Ségolène Royal

logo fnacCommander ce livre sur Fnac.com

 
 
Passage choisi

Jacques Chirac ou la ténacité implacable

Il ne serait naturellement, pour employer son adverbe fétiche, pas raisonnable que Jacques Chirac brigue l'an prochain un troisième mandat présidentiel.
Aucun président de la République ne l'a jamais fait en France. Sous la IIIe République, seuls Jules Grévy et Albert Lebrun ont obtenu deux mandats. Dans les deux cas, le deuxième mandat s'est d'ailleurs mal terminé et a été écourté. Sous la IVe République, Vincent Auriol et René Coty n'ont été élus qu'une seule fois à la tête de l'Etat. Depuis 1958 et l'instauration de la Ve République, solliciter des Français un deuxième mandat est en revanche devenu la norme pour un président de la République désormais élu au suffrage universel direct.
Le général de Gaulle a donné l'exemple. La mort prématurée de Georges Pompidou ne lui a permis de présider la France que durant cinq années, mais Valéry Giscard d'Estaing a brigué lui aussi (en vain) un deuxième mandat en 1981. François Mitterrand en a fait autant, avec succès cette fois-ci, en 1988 (après avoir longtemps assuré qu'il n'en était pas question). Jacques Chirac lui-même s'est représenté en 2002 à l'issue de son premier mandat et a été de nouveau vainqueur dans des circonstances, il est vrai, complètement atypiques puisque, Lionel Jospin éliminé au premier tour, il a dû affronter Jean-Marie Le Pen au second et que, du coup, sa réélection a pris l'allure et l'ampleur d'un plébiscite contre l'extrême droite. Il l'a donc emporté avec 82 % des suffrages exprimés, record absolu pour une élection présidentielle en France. Cela ne lui donne cependant aucun avantage pour 2007, tant s'en faut. L'an prochain, cela fera en effet douze années que Jacques Chirac sera président de la République. Si François Mitterrand a été l'hôte du palais de l'Elysée deux ans de plus - il a tenu à achever son deuxième septennat malgré la maladie qui le crucifiait et qui l'a emporté quelques mois à peine après sa retraite -, personne n'a gardé un bon souvenir de cette fin de règne crépusculaire, durant laquelle le vieux souverain, épuisé par la douleur mais d'un stoïcisme romain, exerçait à force de courage un pouvoir résiduel. Quatorze années, c'est trop. Aux Etats-Unis, après la mort du président Franklin D. Roosevelt (élu en 1932, réélu en 1936, 1940 et 1944, décédé en 1945), un amendement de la Constitution a interdit plus de deux mandats consécutifs. Les Américains se sont montrés en l'occurrence fort sages.

logo fnacCommander ce livre sur Fnac.com

 
Nous contacter - Informations légales - Vous êtes éditeur ?