Avec Fnac.com,le site culturel Passagedulivre.com produit des chroniques littéraires pour mieux choisir vos livres préférés.

 

Les lecteurs de Livres Hebdo sont invités à découvrir sur Passagedulivre.com les plus beaux portraits des auteurs et des traducteurs.

 

Découvrez les interviews décalées des auteurs et des traducteurs.

 

Abonnez vous à la correspondance "Fnac.com et l'actualité des livres", envoyée chaque semaine à plus de 400 000 amoureux des livres. Vous y trouverez notamment les interviews décalées des écrivains et des traducteurs, et de courts extraits de vos livres préférés.

 

Amis éditeurs, une page de ce site a été spécialement conçue pour vous : la foire aux questions.

 

Bonne visite sur Passagedulivre.com !

 

.. 100 idées reçues sur le Moyen-Orient

Couverture du livre 100 idées reçues sur le Moyen-Orient

Date de saisie : 23/10/2008
Genre : Documents Essais d'actualité
Editeur : Demopolis, Paris, France
Auteur : Fred Halliday
Traducteur : Céline Leroy

Prix : 19.00 €
ISBN : 978-2-35457-009-5
GENCOD : 9782354570095 Archiver cette fiche
Commander ce livre sur Fnac.com Sorti le : 23/10/2008

 
 
4ème de couverture

Journaux, livres, sites Internet regorgent d'informations sur le Moyen-Orient. Pourtant, cette région du monde est l'une des plus méconnues tant elle suscite de clichés, de peurs et de fantasmes. Fred Halliday a choisi cent idées reçues parmi les plus répandues, sur des questions aussi bien politiques que culturelles, sociales ou historiques. Il répond à chacune d'entre elles en expliquant sa raison d'être et en mettant en lumière la complexité qu'elle recouvre.
Guerres d'Irak ou d'Afghanis­tan, conflit israélo-palestinien, statut des femmes musulma­nes, finance islamique, droit et démocratie, pétrole et géo-politique... sur ces sujets essentiels, ce livre donne des éclairages surprenants et fait vaciller nos certitudes.

FRED HALLIDAY, spécialiste du Moyen-Orient, est professeur de politique internationale à la London School of Economies. Célèbre dans le monde anglo-saxon pour ses analyses originales, il intervient régulièrement dans les médias.

logo fnacCommander ce livre sur Fnac.com

 
 
Passage choisi

On entend beaucoup parler des racines de la Péninsule ibérique et des pays qui l'entourent. On entend beaucoup parler des racines de nos sociétés et des communautés historiques... Mais un homme n'est pas un arbre. Il n'a pas de racines, il a des pieds, et il marche.

Juan Goytisolo, «Metaforas de la migration»
El Pais, 24 septembre 2004.

En 1984, les historiens britanniques Eric Hobsbawm et Terence Ranger dirigeaient la publication d'un ouvrage au titre provocateur : L'Invention de la tradition (Amsterdam, 2006). Illustrant leur propos d'une multitude d'exemples tirés de différents pays, ils montraient comment ce qui est présenté comme un legs du passé - dans le sens de «tradition», «d'héritage», d'un don de l'histoire - n'est souvent que le reflet de l'imagination contemporaine, un acte de sélection si ce n'est une invention délibérée. En Grande-Bretagne, ce phénomène s'exprime à travers la popularité des «Noël en famille», des kilts écossais, et depuis quelques années, à travers la célébration de la Saint-George (fête nationale anglaise) ainsi que la réapparition massive du drapeau de Saint-George.
La portée générale de ce livre est néanmoins énorme puisqu'il touche au fond d'une des conceptions les plus fortes de l'époque, de la culture et de l'idéologie politiques modernes, affirmant qu'il existe un passé donné, une série de traditions établies, auxquelles nous pouvons nous rattacher d'un point de vue moral et analytique, quelles que soient nos origines. Ceux-ci nous permettent de comprendre pourquoi le monde est tel qu'il est tout en nous offrant une série de principes moraux et parfois religieux, sur lesquels se baser pour vivre. Ces idées se sont renforcées au cours des dernières décennies, dans les zones du monde développé - Europe, Japon et États-Unis -, dans le Tiers-Monde, et en particulier au Moyen-Orient. La preuve la plus flagrante en est l'intensification des revendications basées sur l'interprétation des textes religieux, ce qu'on appelle généralement «le fondamentalisme», un courant qui touche autant l'islam, le judaïsme, le christianisme que l'hindouisme. Mais les revendications plus fortes encore du nationalisme ne sauraient être complètes sans une référence à un passé établi et positif. La tendance s'est donc inversée puisqu'il y a de cela une ou deux générations, le passé n'avait pas bonne presse et tout incitait à briser les chaînes de la tradition, du retard, de la superstition et de l'obscurantisme sous toutes ses formes afin d'entrer dans l'ère bien nommée des Lumières. En politique comme en religion, dans ce qui touche aux coutumes et jusque dans l'art culinaire, le culte du passé continue de dominer.

Extrait de l'introduction

logo fnacCommander ce livre sur Fnac.com

 
Nous contacter - Informations légales - Vous êtes éditeur ?