Avec Fnac.com,le site culturel Passagedulivre.com produit des chroniques littéraires pour mieux choisir vos livres préférés.

 

Les lecteurs de Livres Hebdo sont invités à découvrir sur Passagedulivre.com les plus beaux portraits des auteurs et des traducteurs.

 

Découvrez les interviews décalées des auteurs et des traducteurs.

 

Abonnez vous à la correspondance "Fnac.com et l'actualité des livres", envoyée chaque semaine à plus de 400 000 amoureux des livres. Vous y trouverez notamment les interviews décalées des écrivains et des traducteurs, et de courts extraits de vos livres préférés.

 

Amis éditeurs, une page de ce site a été spécialement conçue pour vous : la foire aux questions.

 

Bonne visite sur Passagedulivre.com !

 

.. N'exagérons rien !

Couverture du livre N'exagérons rien !

Date de saisie : 26/07/2010
Genre : Romans et nouvelles - étranger
Editeur : Ed. de l'Olivier, Paris, France
Auteur : David Sedaris
Traducteur : Nicolas Richard

Prix : 19.00 €
ISBN : 9782879297194
GENCOD : 9782879297194 Archiver cette fiche
Commander ce livre sur Fnac.com Sorti le : 14/05/2010

 
 
4ème de couverture

«Chez Macy's, on m'a demandé : "Vous souhaiteriez être lutin à plein temps ou lutin du soir et du week-end ?"
J'ai répondu : "Lutin à plein temps."
J'ai rendez-vous mercredi prochain à midi.
Je suis un homme de trente-trois ans qui postule à un emploi de lutin.»

David Sedaris nous offre le meilleur de lui-même dans ce livre qui réunit ses histoires les plus drôles. Au menu, dérision et humour noir sans limites. On retrouve avec plaisir les figures emblématiques de ses nouvelles : le petit ami, Hugh, les parents excentriques, mais surtout David Sedaris en personne. Doux dingue affligé de tics, menteur invétéré, immature, il est tout simplement irrésistible. Les quinze nouvelles de N'exagérons rien ! confirment le génie satirique de cet auteur hors norme.

David Sedaris est né aux États-Unis en 1956. Il est l'auteur de cinq best-sellers traduits dans plus de vingt-cinq pays, dont Je suis très à cheval sur les principes (Éditions de l'Olivier, 2009), et collabore régulièrement au New Yorker. Il vit entre New York, la Normandie et Paris.

Traduit de l'anglais (États-Unis) par Nicolas Richard.

«David Sedaris est le Woody Allen de la littérature.»
Bruno Corty, Le Figaro

«Sedaris a l'art d'épingler tout ce qui bouge. Il est décalé et cinglant.»
Florence Noiville, Le Monde

«L'incarnation littéraire de l'humour américain.»
Raphaëlle Leyris, Les Inrockuptibles

logo fnacCommander ce livre sur Fnac.com

 
 
Passage choisi

Le pays du père Noël

J'étais dans un café, je parcourais les offres d'emploi, quand je suis tombé sur ceci : «Le Macy's de Herald Square, le plus grand magasin au monde, propose de formidables opportunités aux gens de toutes formes et de toutes tailles, ayant un bon contact et aimant s'amuser, qui veulent plus qu'un simple petit boulot pour les vacances ! Travailler comme lutin au pays de Noël de Macy's signifie être au coeur de l'excitation...»
J'ai entouré l'annonce puis j'ai ri bien fort à cette perspective. Le type assis à côté de moi s'est retourné sur son tabouret pour voir si j'étais cinglé. J'ai continué à rire, doucement. Hier, j'ai postulé chez UPS. Ils embauchent des assistants conducteurs pour la période de Noël qui approche et je me suis rendu à leur quartier général empli d'espoir. Une fois que je me suis retrouvé dans la queue au milieu de trois cents autres hommes et femmes, mon espoir s'est amenuisé. Durant le bref entretien, on m'a demandé pourquoi je voulais travailler pour UPS et j'ai répondu que je voulais travailler pour UPS parce que j'aimais les uniformes marron. Ils s'attendaient à ce que je dise quoi ?

 
 
Revue de presse

André Clavel - Lire, juillet 2010
Dans ses récits publiés entre 1994 et 2000, David Sedaris raille l'Amérique bien-pensante, son conformisme et ses contradictions. Mais il n'oublie pas l'autodérision et sait aussi se mettre en scène dans des situations parfois douloureuses. Un rire grinçant et salutaire...
Quant à ses personnages favoris, ce sont des loosers bourrés de tics et de tocs, des fêlés attendrissants, des zombies insatisfaits, des types complexés, de doux dingues gaffeurs qui s'étouffent avec des bretzels et se coltinent des mères affreusement abusives avant de poser leurs gros derrières sur l'Amérique politiquement correcte. Elle est la cible principale de Sedaris, qui fustige la bien-pensance et les interdits de son pays avec une cocasserie réjouissante. "On peut prévoir sans se tromper qu'en 2025 les flingues seront vendus dans les distributeurs automatiques mais qu'on ne pourra plus fumer en Amérique", ironise l'auteur de Delirium tremens.

Astrid Eliard - Le Figaro du 23 juin 2010
L'humour de David Sedaris tient à la seule force de son stylo, il se passe de bruitages et de scène de stand-up. Ses blagues n'ont besoin de rien, sinon de sa voix familière, bourrée d'autodérision pour les raconter...
De sa plume de sale gosse immature, Sedaris habille l'humanité pour l'hiver. Il a l'élégance de commencer par sa personne, qu'il malmène, raille et humilie, toujours avec finesse et coquetterie.

logo fnacCommander ce livre sur Fnac.com

 
Nous contacter - Informations légales - Vous êtes éditeur ?