Avec Fnac.com,le site culturel Passagedulivre.com produit des chroniques littéraires pour mieux choisir vos livres préférés.

 

Les lecteurs de Livres Hebdo sont invités à découvrir sur Passagedulivre.com les plus beaux portraits des auteurs et des traducteurs.

 

Découvrez les interviews décalées des auteurs et des traducteurs.

 

Abonnez vous à la correspondance "Fnac.com et l'actualité des livres", envoyée chaque semaine à plus de 400 000 amoureux des livres. Vous y trouverez notamment les interviews décalées des écrivains et des traducteurs, et de courts extraits de vos livres préférés.

 

Amis éditeurs, une page de ce site a été spécialement conçue pour vous : la foire aux questions.

 

Bonne visite sur Passagedulivre.com !

 

.. Truites & cie

Couverture du livre Truites & cie

Date de saisie : 24/09/2010
Genre : Guides et conseils pratiques
Editeur : Gallmeister, Paris, France
Auteur : John Gierach
Traducteur : Jacques Mailhos

Prix : 22.90 €
ISBN : 978-2-35178-036-7
GENCOD : 9782351780367 Archiver cette fiche
Commander ce livre sur Fnac.com Sorti le : 03/06/2010

 
 
4ème de couverture

John Gierach est sans conteste le plus célèbre des "écrivains-pêcheurs" américains. Installé depuis plus de trente ans dans le Colorado, il est l'auteur d'une vingtaine de livres et collabore régulièrement à divers magazines de pêche et d'activités de plein air. Après le mémorable Traité du zen et de l'art de la pêche à la mouche, Truites & Cie est son second livre publié en français.

Les chroniques de ce recueil nous font sentir l'odeur du café de bivouac, entrevoir l'eau pure des grandes rivières à truites, partager les longues sorties de pêche entre amis. Formant tout à la fois manuel de pêche, récit d'aventures, traité philosophique, elles s'entremêlent dans une cartographie intime qui nous en dit autant sur les humains et leurs travers risibles que sur la pêche à la mouche. John Gierach s'inscrit ainsi dans la grande tradition des écrivains-pêcheurs qui, d'Ernest Hemingway à Jim Harrison ou John D. Voelker, ont composé certaines des plus belles pages de la littérature américaine.

Truites & Cie nous présente une collection de fables délectables, autant de petits chefs-d'oeuvre qui font dire à Carl Hiaasen que "lire les textes de John Gierach sur la pêche à la mouche est la chose la plus plaisante au monde... après la pêche à la mouche".

Traduit de l'américain par Jacques Mailhos

Un des plus beaux exemples de nature writing existant aujourd'hui.
THE NEW YORK TIMES

logo fnacCommander ce livre sur Fnac.com

 
 
Passage choisi

Extrait de l'introduction

DANS LE MONDE DE LA PÊCHE, il est des expressions magiques qui réveillent le démon à tout coup. Comme : "petit lac à truite perdu loin de tout", "truites de 13 livres", "c'est là que les guides pèchent lorsqu'ils ne travaillent pas", et "mon agent de voyage". Les mots de ce genre sont pleins de pouvoir. Les noms de lieu marchent aussi. Les purement descriptifs, comme Ship Rock Lake - le lac du Rocher Bateau - ou Lone Pine - le Pin Solitaire -, sont plaisants, mais s'ils sont en outre chargés d'un peu de poésie, voire d'ironie, leur effet est décuplé. Prenez Rat Lake, par exemple. Qu'un bon pêcheur vous psalmodie ce nom au téléphone, et vous vous retrouvez avec une entorse au poignet pour avoir fait un mouvement trop brusque en attrapant votre carnet de chèques.
Mon poignet va bien, mais j'ai tout de même réussi à me coincer un muscle du dos quelques jours avant de partir pour Rat Lake. Tout était déjà organisé. Je devais passer prendre un ami à son bureau (oui, j'ai des amis qui ont des bureaux), aller à l'aéroport avec lui, y retrouver un autre ami, prendre tous ensemble un avion pour Bozeman, dans le Montana, rencontrer un quatrième ami, et ainsi de suite. Pas le genre de projet que vous pouvez remettre comme ça à la semaine suivante, le temps que votre dos guérisse. Vous y allez ou vous annulez, point final.
Bon, en général, je ne suis pas une mauviette pour ce genre de choses, mais mon dos me faisait vraiment mal et je n'étais pas du tout sûr de pouvoir enfiler une paire de waders ou me faufiler dans un belly boat tout seul. J'ai appelé mon gentil médecin aux cheveux blancs et lui ai dit : "Pour l'amour du ciel, docteur, aidez-moi" en espérant qu'il me ferait une ordonnance de jolies petites pilules miracle qui me remettraient d'aplomb en une nuit.
- Bien, fit mon toubib, allez pêcher, et si vous en prenez une qui vous fait mal au dos, relâchez-la tout de suite. Maintenant, si vous voulez bien m'excuser, j'ai des malades qui m'attendent.
C'est ainsi que je partis pêcher sur ordre de la Faculté.
Nous séjournions dans un ranch d'hôtes, dans une très plaisante petite cabane en rondins avec cheminée et gros tas de bûches, ce qui était plutôt une bonne chose, parce que le légendaire Grand Ciel du Montana était bas et sombre et se décomposait en un crachin froid dont tout semblait indiquer qu'il serait perpétuel. Lorsque vous avez payé pour vous retrouver loin de chez vous, vous ne pouvez pas simplement vous asseoir dans un bar et attendre que ça passe, soit parce que vous n'avez pas le temps, soit parce que vous êtes trop pressé. La première condition est extérieure et objective ; la seconde, vous vous l'infligez vous-même. Mais le résultat est le même : vous prenez vos affaires et vous allez pêcher. C'est pour ça que vous êtes venu. Au moins, vous avez un endroit chaud et sec où rentrer le soir.

 
 
Courrier des auteurs (en partenariat avec Fnac.com et lechoixdeslibraires.com)


1) Qui êtes-vous ? !
Jacques Mailhos, traducteur ; portier pour chats ; nourrisseur de poneys ; enseignant ; mari ; père de deux filles et plus généralement bipède à pouces opposables (ordre variable)

2) Quel est le thème central de ce livre ?
De ce que pourrait signifier vivre une vie humaine sur cette planète, et du rôle que peut tenir la pêche à la mouche dans tout ça.

3) Si vous deviez mettre en avant une phrase de ce livre, laquelle choisiriez-vous ?
" L'humanité ne connaît que quatre sommets métaphysiques : le Walhalla, le Paradis, le Nirvana et l'éclosion de Green Drakes sur la Henry's Fork. "

4) Si ce livre était une musique, quelle serait-elle ?
Le bruissement des feuilles de mon cerisier dans la brise, le rire d'un ami au bivouac, le snap d'une belle truite qui monte gober une mouche sèche impeccablement présentée.

5) Qu'aimeriez-vous partager avec vos lecteurs en priorité ?
L'humour et le vaste dehors.

logo fnacCommander ce livre sur Fnac.com

 
Nous contacter - Informations légales - Vous êtes éditeur ?