Avec Fnac.com,le site culturel Passagedulivre.com produit des chroniques littéraires pour mieux choisir vos livres préférés.

 

Les lecteurs de Livres Hebdo sont invités à découvrir sur Passagedulivre.com les plus beaux portraits des auteurs et des traducteurs.

 

Découvrez les interviews décalées des auteurs et des traducteurs.

 

Abonnez vous à la correspondance "Fnac.com et l'actualité des livres", envoyée chaque semaine à plus de 400 000 amoureux des livres. Vous y trouverez notamment les interviews décalées des écrivains et des traducteurs, et de courts extraits de vos livres préférés.

 

Amis éditeurs, une page de ce site a été spécialement conçue pour vous : la foire aux questions.

 

Bonne visite sur Passagedulivre.com !

 

.. Conflits et sécurité dans l'espace mer Noire : l'Union européenne, les riverains et les autres

Couverture du livre Conflits et sécurité dans l'espace mer Noire : l'Union européenne, les riverains et les autres

Date de saisie : 11/06/2010
Genre : Sciences humaines et sociales
Editeur : Panthéon-Assas, Paris, France
Auteur : Baptiste Chatre | Stéphane Delory
Préface : Serge Sur

Prix : 50.00 €
ISBN : 9782913397873
GENCOD : 9782913397873 Archiver cette fiche
Commander ce livre sur Fnac.com Sorti le : 02/03/2010

 
 
Lectures

De Michel Monod - 07/06/2010

Télécharger le MP3

 
 
4ème de couverture

La dislocation du camp socialiste puis la chute de l'URSS, voici deux décennies, ont rendu sa mobilité à l'ensemble de l'espace mer Noire. Les riverains sont émancipés, Bulgarie et Roumanie libérées, Ukraine et Géorgie indépendantes. La Russie, amputée de la Crimée, puisque cédée à la nouvelle Ukraine indépendante en 1954, n'est devenue, géographiquement, qu'un simple riverain enclavé de la mer Noire, mais demeure une puissance politique et militaire majeure, alimentant la méfiance de ses voisins. La mer Noire, entendue comme espace maritime avec ses territoires circumvoisins, a resurgi sur le plan international comme zone de tensions. Tensions certes d'intensité modérée, mais susceptibles de dégénérer en des affrontements ponctuels et localisés, dont le récent conflit géorgien a montré la réalité. Face à ces sources de tensions et conflits, aucun mécanisme de stabilisation d'ensemble ne s'est dessiné, de sorte que les éléments d'instabilité ne sont pas - pas encore ? - compensés par des instances régulatrices qui considéreraient l'espace mer Noire comme une totalité justifiant une approche globale, qu'elle soit celle des riverains ou des partenaires extérieurs intéressés.
L'objet du présent ouvrage, préparé par un groupe multinational de chercheurs réunis par le Centre Thucydide - Analyse et recherche en relations internationales de l'Université Panthéon-Assas, est d'envisager ces questions dans leur richesse et leur complexité, mais aussi dans leur unité.

Ouvrage sous la direction de :
- Baptiste Châtré, chercheur associé au Centre Thucydide - Analyse et recherche en relations internationales de l'Université Panthéon-Assas et directeur-adjoint de la Formation à l'Institut des hautes études de défense nationale (IHEDN) ;

- Stéphane Delory, chercheur associé au centre Thucydide -Analyse et recherche en relations internationales de l'Université Panthéon-Assas et chargé de recherche au Centre d'Études de Sécurité Internationale et de Maîtrise des armements (CESIM) el à la Fondation pour la recherche stratégique (FRS).

logo fnacCommander ce livre sur Fnac.com

 
 
Passage choisi

Extrait de l'introduction de Baptiste CHATRÉ et Stéphane DELORY

L'adhésion de la Bulgarie et la Roumanie à l'Union européenne (UE) en 2007 marque l'arrivée d'une nouvelle puissance majeure en mer Noire. Cet événement symbolise donc, en théorie, une évolution considérable, puisque, jusqu'alors, la région de la mer Noire avait été exclusivement dominée par des régimes de nature impériale ou autocratique - la Turquie, puis la Russie et l'Union soviétique - et isolée de l'influence des puissances démocratiques occidentales. Certes, la dissolution du Pacte de Varsovie et la chute de l'URSS, en créant pendant une dizaine d'années un vide stratégique dans la région, que la Turquie, en dépit de ses efforts, n'a jamais été en état de combler, ont été les éléments déclencheurs de cette expansion. Toutefois, c'est l'UE elle-même qui, par le volontarisme dont elle fait preuve dans le processus d'élargissement vers l'Europe centrale et orientale, s'est contrainte à devenir cette nouvelle puissance.

ENTRE VIDE STRATÉGIQUE ET COMPÉTITION DE PUISSANCES

Pourtant, si cette arrivée ne peut être qualifiée de simple hasard, elle n'est pas non plus exactement le résultat d'une politique délibérée de la part de l'UE et s inscrit surtout dans le sillage des politiques russes et américaines dans la région.
En effet, il a été particulièrement difficile, pour LUE, de formaliser une politique capable de prendre simultanément en compte la stratégie d'expansion qui lui tient lieu de politique étrangère, les intérêts particuliers de ses États membres et les ambitions des acteurs régionaux, tout en articulant cette politique dans le cadre des relations de puissance qui se jouent entre la Russie et les États-Unis. Ces derniers sont eux-mêmes confrontés à des difficultés conceptuelles manifestes dans leur approche de la région. Ils la perçoivent en tant que partie de la Caspienne et de l'Asie centrale et n'ont donc aucune politique spécifiquement définie à son égard, alors que la Russie demeure dans l'impossibilité de proposer une politique constructive et opte, dans la plupart des cas, pour une stratégie de déni ou de confrontation.

logo fnacCommander ce livre sur Fnac.com

 
Nous contacter - Informations légales - Vous êtes éditeur ?